Le chiffre

Journée internationale contre l'excision : 200 millions de femmes concernées

©BeataGFX/Shutterstock

Mardi 6 février a eu lieu la Journée internationale de lutte contre les mutilations génitales féminines, des pratiques dont 3 millions de jeunes filles sont victimes chaque année, selon l’Unicef.

Mardi 6 février s'est tenue la journée internationale de lutte contre l'excision, l'une des formes les plus pratiquées de mutilations génitales féminines, qui touchent dans leur ensemble 3 millions de jeunes filles chaque année, selon l’Unicef. Un phénomène qui affecte principalement les pays d'Afrique, au premier rang desquels l'Égypte, l'Éthiopie ou la Somalie, mais aussi des Etats du sud-est asiatique comme l'Indonésie. En France, 60 000 femmes seraient concernées. 

Au total, 200 millions de femmes et de filles dans le monde ont subi l’une ou l’autre forme de mutilation génitale féminine. Des pratiques reconnues comme une violation des droits fondamentaux des femmes et des filles qui reflètent « une inégalité profondément enracinée entre les sexes et (qui) constituent une forme extrême de discrimination à l'égard des femmes et des filles », pointe l'Unicef.