Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

ID d'ailleurs

Inde : une startup recycle les fleurs sacrées qui polluent le Gange

©Dabadie-Ana/ONLY WORLD/ONLY FRANCE

L'entreprise sociale HelpUsGreen recycle les fleurs sacrées nourries aux pesticides qui polluent le Gange pour les transformer en produits organiques. 

Depuis sa création en 2014, HelpUsGreen lutte contre la pollution du Gange. Basée à Kanpur, ville en bordure du fleuve indien, cette startup recycle les fleurs sacrées en produits organiques tels que de l'encens, du savon ou du compost.

Des offrandes cultivées massivement

Ces fleurs, données en offrandes aux divinités, sont cultivées massivement tant la demande est forte : les agriculteurs surproduisent, utilisant bon nombre de pesticides et de produits chimiques. Conséquence : une fois déposées dans le fleuve à l'occasion de prières, les fleurs polluent les eaux sacrées du Gange. Près de huit millions de tonnes de fleurs y sont déversées chaque année. Et d'après la startup, elles seraient responsables de 16 % de la pollution du fleuve le plus sacré du monde. 

En partenariat avec 29 temples et trois mosquées, HelpUsGreen collecte, trie, nettoie et transforme ces polluants. Depuis sa création, l'entreprise a recyclé 335 000 kilos de fleurs. 

Une entreprise sociale qui lutte contre les discriminations

À vocation sociale, la startup emploie actuellement 120 femmes issues de castes considérées comme inférieures (notamment celle des Intouchables, la plus pauvre et persécutée du pays), leur permettant de quadrupler leur salaire journalier. Alors qu'elles touchent en moyenne 15 centimes pour une journée de travail, chez HelpUsGreen, leur salaire s'élève à deux euros minimum. D'ici 2019, l'objectif est d'ouvrir un second centre de transformation et ainsi d'employer jusqu'à 2000 femmes