Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Social

Confinement : une entreprise accueille sur son site marchand les commerces locaux et "made in France"

Librairies, créateurs artisans et autres commerces de proximité jugés ''non essentiels" ont été fermés. Pour les soutenir, l'entreprise "On achète français" leur propose une visibilité gratuite sur son site.
©Mathias Zwick/Hans Lucas/Hans Lucas via AFP

Le deuxième confinement frappe de plein fouet les commerces de proximité. Pour atténuer ses effets, l’entreprise "On achète français" propose son aide gratuitement aux producteurs et aux commerçants français afin que ces derniers puissent vendre leurs produits en ligne.

Dans un élan de solidarité et face à la crise sanitaire, l’entreprise On achète français a décidé d’apporter son soutien aux commerces locaux. Cette initiative intervient alors que les commerçants non-essentiels sont sommés de baisser les rideaux et leur unique échappatoire est la vente en ligne. L’entreprise a décidé d’agir en accueillant sur son site Internet les boutiques locales et les créateurs qui "vendent des produits fabriqués en France", peut-on lire dans un communiqué. Une solution immédiate qui permettra à de nombreux commerçants de poursuivre leurs activités pendant le confinement.

Cette démarche a pour objectif d’accompagner les commerçants dans leur passage à l’e-commerce en facilitant l’accès à un site marchand, "tout en leur proposant les clés de réussite et les éléments réglementaires nécessaires à la mise en place de la vente en ligne", expliquent les fondateurs.

Des classements par régions

Passer le cap du commerce en ligne permettra aux commerçants de bénéficier d’une boutique personnalisée pour présenter leurs produits, avec des options de retrait au magasin selon les normes de sécurité, la livraison en point relais ou à domicile. Sur la plateforme, les commerces seront classés par le type de produits ainsi que par régions, départements ou villes.

Pour bénéficier de cette aide, les commerçants sont tenus de certifier que les produits qu’ils présenteront sur le site On achète français, sont fabriqués en France. Ainsi, les "commerces mixtes" devront faire le choix parmi leurs produits pour ne mettre en avant que la gamme "made in France". En effet, l’entreprise qui a émergé en 2016 par les associés Carole et Benoît Venessy, valorise la production 100 % française.

Lorsque nous avons vu que le deuxième confinement impactait les commerces, nous avons fait le nécessaire pour protéger les producteurs, fabricants, créateurs et commerçants français. C'est évident pour nous parce que d'abord le fabriqué en France est inscrit dans notre ADN, et protéger les créateurs français fait partie de notre engagement." - Les fondateurs d'On achète français

L’offre proposée aux commerces de proximité consiste en un abonnement offert au site depuis le 1er novembre 2020 jusqu’à trois mois après la fin du confinement, mais également entre autres d’un soutien technique et de fiches conseils pour suivre les bonnes pratiques du e-commerce

La colère des maires ne faiblit pas

Pour rappel, depuis le 3 novembre, plus de la moitié (62 %) des commerces jugés "non essentiels" ont été obligés de fermer leurs portes. Une fermeture contraignante qui intervient peu avant la période des fêtes de fin d’année et qui pourrait impacter essentiellement les librairies, les magasins de jouets et les parfumeries, rappelle La Tribune.

Ces mesures ont alimenté la colère des commerçants locaux et des maires qui ont constitué une fronde contre la fermeture de ces commerces. Certaines municipalités ont pris des arrêtés afin d’autoriser leur ouverture en évoquant un besoin "d’équité commerciale" par rapport à la grande distribution. De son côté, la maire PS de Paris Anne Hidalgo a déploré la fermeture des librairies qui "sont plus que jamais nécessaires pour maintenir le lien social et lutter contre les effets de l'isolement", explique-t-elle dans le JDD.

Du côté du gouvernement, pas d’annonce officielle, excepté le ministre de l’Économie Bruno Le Maire qui s’est exprimé sur BFM TV pour dénoncer "cette poignée de maires irresponsables qui prennent des arrêtés contraires aux décisions prises par l’État pour protéger la sécurité sanitaire des Français". Dans l’attente d’un positionnement plus précis du gouvernement sur la question, les initiatives se multiplient à l’image de celle apportée par On achète français afin d’apporter un soutien aux commerçants locaux pendant cette période ardue. 

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici !

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, commandez notre guide « La transition écologique Made in France ».

Au sommaire :  interviews, analyses, conseils et astuces… 68 pages de solutions pour consommer 100 % local et responsable !

Pour en savoir plus et commander votre guide, c’est par ici.

Merci ! #TousActeurs