Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Politique

L'Union européenne adopte un plan ambitieux pour mieux protéger la biodiversité

Svenja Schulze, ministre allemande de l'Environnement.
WOLFGANG KUMM / DPA / dpa Picture-Alliance via AFP

Réunis au Luxembourg vendredi 23 octobre 2020, les ministres de l'Environnement des 27 pays-membres de l'UE ont adopté un plan visant à placer sous protection 30 % de l'Europe. L'ambition est de mieux protéger la biodiversité sur le territoire. 

Au Luxembourg, les 27 ont soutenu la stratégie de protection de la biodiversité proposée par la Commission, a-t-on appris auprès de l'AFP. Vendredi 23 octobre, les ministres de l'Environnement des pays-membres de l'Union européenne ont adopté un plan commun visant à placer 30 % de la superficie terrestre et maritime du continent sous protection. 

Une telle mesure devra se traduire par une prise en compte concrète de la biodiversité dans les futures décisions de chaque pays. "Cet objectif devra être atteint collectivement par les Etats membres, qui participeront à l'effort commun en tenant compte des paramètres nationaux", précise un communiqué.

La ministre allemande Svenja Schulze a notamment appelé ses homonymes à en faire davantage pour "reconstruire" les paysages. "Les populations d'oiseaux et d'insectes disparaissent, nos paysages naturels sont dans un état déplorable en raison d'une agriculture industrielle et de l'exploitation des forêts", s'est-elle inquiétée. Ajoutant que les gouvernements attendent "que la Commission propose des objectifs de restauration de la nature juridiquement contraignants". 

La loi climat adoptée mais sans la réduction des émissions

Outre l'adoption de ce plan, les ministres européens ont dans le même temps approuvé le projet de loi climat, à l'exception de l'objectif de réduction des émissions de CO2 au sein de l'Union à l'horizon 2030. 

En effet, la Commission entend adopter une baisse d'au moins 55 % des émissions par rapport aux années 90, contre un objectif actuel de 40 %. Le Parlement quant à lui réclame une chute d'au moins 60 %. Ces objectifs, pour le moins ambitieux, sont jugés inatteignables par certains Etats, à l'instar de la Pologne, encore très dépendante du charbon. 

Compte tenu des divergences importantes entre les pays sur le sujet, la décision a été reportée au prochain sommet européen prévu mi-décembre. 

Les ONG sur la réserve

Sur le plan de protection de la biodiversité européenne, si les différentes ONG ont largement salué l'initiative d'une telle décision, elles restent toutefois sur la réserve quant à sa mise en œuvre concrète. Il s'agit d'une "étape révolutionnaire", mais "dans le passé, nous n’avons pas manqué d’objectifs ambitieux. C’est l’exécution qui a souvent échoué lamentablement", a par exemple observé la tranche allemande de WWF

Concernant en revanche les objectifs de réduction des émissions, certains déplorent le report des décisions : "Il est minuit moins cinq sur l’horloge de l’urgence climatique, mais nos gouvernements traînent encore les pieds", a considéré Sebastian Mang, conseiller climat et énergie à Greenpeace

80 % de la biodiversité européenne en déclin

Enfin, alors que l'UE consacre 30 % de son budget du plan de relance d'après-crise à des mesures en faveur du climat, les Etats membres proposent aussi qu'"une part importante" des fonds soit investie dans des projets de préservation de la biodiversité

30 % du territoire désormais sous protection certes, toutefois, l'Agence européenne de l'environnement (AEE) estime que plus de 80 % des habitats protégées de l'Union sont aujourd'hui en mauvais état. Faute à l'agriculture intensive, l'urbanisation, le tourisme, ou encore le changement climatique, pointant du doigt l'urgence d'une telle décision. 

Avec AFP. 

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici !

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, pré-commandez notre guide « La transition écologique Made in France » à tarif préférentiel jusqu’au 27 octobre sur Ulule.

Au sommaire :  interviews, analyses, conseils et astuces… 68 pages de solutions pour consommer 100 % local et responsable !

Pour en savoir plus et pré-commander votre guide, c’est par ici.

Merci ! #TousActeurs