Abonnez-vous

à toute l'info durable !

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Politique

Biodiversité : l'ONU veut protéger 30 % de la planète d'ici la fin de la décennie

Un million d'espèces végétales et animales sont menacées d'extinction d'après le dernier rapport de l'IPBES.
© Tanja_G / Shutterstock

Lundi 13 janvier, l'ONU a présenté une première ébauche de texte qui sera étudié cette année à l'occasion de la prochaine Convention sur la diversité biologique. Il propose de protéger au minimum 30 % de la planète d'ici 2030.

La 15ème réunion des 196 parties pour la Convention sur la diversité biologique doit se tenir en octobre 2020 en Chine. Protéger la biodiversité, gérer les ressources, restaurer les écosystèmes sont autant d'ambitions que devront fixer les mesures décidées à cette occasion. Selon la première mouture d'un texte dévoilé ce lundi, l'ONU prévoit 17 objectifs en ce sens parmi lesquels une proposition ambitieuse : protéger au minimum 30 % de la planète d'ici la fin de cette décennie.

10 ans pour sauver la biodiversité

Si ces pourcentages sont encore à négocier, après le dernier sommet de 2018 en Egypte, cette réunion de 2020 est jugée cruciale : elle doit permettre de définir une feuille de route sur les dix ans à venir pour atteindre les objectifs fixés par le texte de la Convention.

La première ébauche présentée par l'ONU ce lundi reprend les conclusions du Groupe international d’experts sur la biodiversité (IPBS). Dans un vaste rapport publié en mai dernier, ils soulignaient le rôle de l’agriculture, de la déforestation, de la pêche, de la chasse, du changement climatique, des pollutions et des espèces invasives dans la dégradation accélérée de la nature. Selon ce même rapport, les activités humaines auraient "gravement altéré" l'environnement terrestre et marin (à hauteur de 75 et 66 %). Il estime qu'environ un million d'espèces animales et végétales pourrait en conséquence être menacé d'extinction et pour beaucoup "dans les prochaines décennies". 

Les auteurs du texte soulignent par ailleurs l'importance de cette dimension pour atteindre les objectifs de Paris, reliant de manière évidente les ambitions "climat" et "biodiversité" alors que cette dernière souffre de l'ombre que lui fait la précédente.

Quelques mois pour préparer ce sommet

D'ici le mois d'octobre, les Etats membres prépareront cette Conférence au travers de plusieurs sessions de discussions. L'Union européenne, comme certains pays tels que le Costa Rica, sont attendus comme les moteurs des négociations, tandis que d'autres tels que le Brésil pourraient faire patiner les discussions. À l'image de la dernière COP 25.

Vous avez apprécié cette information ? Vous aimerez également notre guide pratique "Bébé (aussi) sera écolo!"

Au sommaire : qualité de l'air, hygiène, équipements, habillement, alimentation...Tout pour un quotidien écolo avec bébé !

Pour en savoir plus c'est par ici.

Merci ! #TousActeurs.