Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Analyses

Hervé Guez : la France est pionnière sur l'investissement socialement responsable

Hervé Guez, directeur de la gestion taux et actions de Mirova.
©DR

Alors que Mirova a été distinguée par le "Climetrics Fund Awards" remis par le CDP, une ONG internationale, ID a interrogé Hervé Guez, Directeur de la gestion taux et actions de la société de gestion. 

La société de gestion Mirova gère plus de 12 milliards d'euros d'actifs, elle est une filiale du groupe Natixis.

 

Que traduit la présence de plusieurs fonds français dans ce classement ?

La France a été clairement pionnière sur l’investissement socialement responsable en général et dans la prise en compte des enjeux climat dans l’investissement en particulier. Cette tendance s’est fortement accélérée depuis la COP21 et l’Accord de Paris. La reconnaissance par un organisme international des fonds français en la matière en est une nouvelle illustration.

 

Quelles sont les spécificités du fonds Mirova Europe Sustainable Equity sélectionné par le CDP  ?

Les objectifs d’investissements sont doubles : il s’agit de concilier performance financière et impact environnemental et social. Comment ? En plaçant les enjeux du développement durable au cœur de la génération d’idées et en étant rigoureux sur l’analyse et l’évaluation financières de façon à sélectionner les entreprises les plus à même de s’adapter voire de proposer des solutions innovantes pour répondre aux nouveaux enjeux de soutenabilité de l’économie. Schématiquement nous investissons d’une part dans des grandes entreprises bénéficiant de modèles robustes et dont la transition vers une économie plus durable est ambitieuse et convaincante et d’autre part dans des entreprises de plus petites tailles qui se saisissent de ces enjeux pour innover en proposant des solutions de ruptures. Ce fonds, comme l’ensemble des fonds gérés par Mirova, réalise une allocation de capital cohérente avec les enjeux climatiques tels que définis par l’accord de Paris i.e. une hausse des températures par rapport à l’ère préindustrielle inférieure à 2°c.

 

A l’heure où l’ISR monte en puissance, comment un acteur historique comme Mirova envisage l’avenir pour rester en pôle position ?

Tout d’abord, Mirova se réjouit d’avoir de plus en plus de compétiteurs : cela ne peut être qu’une bonne nouvelle pour le développement durable et donc la soutenabilité de notre économie et donc l’épargne de tous et de nos clients. Dans ce nouvel environnement concurrentiel, Mirova aura à cœur de continuer à tracer son sillon avec les valeurs et les forces qui l’animent : une société et tout un collectif humain mobilisés autour des enjeux de finance verte et durable, expertise et sincérité de sa démarche, capacité d’innovation, souci et transparence quant aux résultats.

Propos recueillis le 25 février 2020.

A lire aussi
Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.