Abonnez-vous

à toute l'info durable !

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Tribune

Quel sens voulez-vous donner à votre épargne?

Catherine PAYS-LENIQUE, directrice générale d’EPSENS.

"Il y a un avant et il y a un après cette crise". S’il y a une phrase que l’on entend ces temps-ci, c’est bien celle-ci. Elle reflète cet espoir collectif qu’une crise n’arrive jamais par hasard, que les difficultés, les frustrations et les pertes subies ne sont pas vaines mais porteuses d’un nouvel ordre.

Une fois la gestion de crise passée, le temps sera venu de mettre en œuvre ce nouvel ordre, de s’appuyer sur des valeurs, de faire des choix en conséquence et d’insuffler une dynamique nouvelle, cohérente avec nos aspirations. Pour de vrai.

"Les moments de crise produisent un redoublement de vie chez les hommes", disait François-René de Châteaubriand. Oui, un nouveau souffle semble parcourir notre pays, et pousser les portes de nos maisons et de nos entreprises. Et c’est à chacun de nous de lui donner corps et vigueur.

Certaines orientations collectives semblent déjà se dégager, se partager. Les modes de consommations évoluent avec le développement d’une approche plus qualitative dans le choix des produits et une volonté de consommer de manière plus locale et plus éthique.

L’intégration des enjeux climatiques semble désormais une évidence plus forte, voire salvatrice dans l’anticipation de prochaines crises.

Enfin, les écosystèmes économiques se recentrent, se rapprochent, mus par une solidarité collective et des intérêts communs.

Epsens a depuis longtemps intégré ces enjeux au sein des solutions d’épargne salariale qu’elle propose aux entreprises et à leurs salariés, selon trois convictions fortes :

  • La finance et l’épargne sont des leviers d’action puissants du changement ;
  • L’épargnant peut agir et faire des choix grâce à son épargne ;
  • Nous, Epsens, pouvons lui donner les moyens de réaliser ses choix.

A l’image du circuit court de la consommation (rapprocher le consommateur du producteur), nous proposons des circuits courts de l’épargne salariale : les sommes épargnées par les salariés grâce à l’intéressement et la participation peuvent être placées dans des fonds investis dans leur économie locale. En épargne salariale, nous sommes les seuls à le faire car cela demande un effort de traçabilité et un travail d’analyse poussé. Nous sommes fiers de pouvoir dire à nos clients que leur épargne est utile à leurs entreprises régionales.

Par ailleurs, nous avons intégré au sein de la gestion de notre plan d’épargne retraite (PER collectif) un fonds qui finance exclusivement les PME-ETI françaises. Une manière pour les salariés de favoriser le développement économique du pays, à l’image des choix d’achats qu’ils peuvent réaliser, tout en préparant leur retraite.

Enfin, il nous est très tôt apparu nécessaire de travailler à des solutions d’épargne qui offrent à nos clients les moyens d’être en phase avec leurs convictions personnelles, qui leur permettent de se dire que leur argent sert un intérêt commun. Nos épargnants peuvent choisir d’épargner sur des projets de transition écologique, de favoriser les entreprises qui font des efforts sur leur empreinte carbone, ou encore d’encourager les technologies qui feront l’économie de demain.

Chez Epsens, nos choix sont clairs pour répondre aux attentes de nos clients et aux enjeux d’avenir. Nous ne croyons pas aux produits complexes ou garantis. Nous proposons une épargne qui se veut simple, accessible et concrète. Une épargne responsable, pour qu’épargner collectivement prenne tout son sens.

Par Catherine PAYS-LENIQUE, directrice générale d’EPSENS.

Epsens est le 1er acteur en épargne salariale (participation, intéressement, abondement, PEE, PER Collectif) issu de l’économie sociale. En savoir plus.