Abonnez-vous

à toute l'info durable !

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Finance

Livret d'épargne : quels produits choisir pour une épargne solidaire ?

Les grandes banques françaises font partie des signataires.
©DAMIEN MEYER/AFP

Les livrets d'épargne ont la côte chez les particuliers. Mais à quoi servent exactement leurs encours ? Quels produits choisir pour une épargne vraiment solidaire ?

Très populaire dans les ménages français, le livret A est l'une des stars des produits d’épargne. Et si dans les faits, il est par nature considéré comme "solidaire", il est aussi possible pour l’épargnant de se tourner vers d’autres produits du même type plus transparents.

Que finance le classique livret A ?

Comme ses petits frères les Livrets d’épargne populaire (LEP) ou les Livrets de développement durable et solidaire (LDDS), environ 60 % des encours sur livret A sont confiés à la Caisse des dépôts et consignations (CDC), établissement public et de comptabilité indépendante. C'est ce que l'on appelle la centralisation. Sur le papier, l’organisme se charge de redistribuer ces fonds, scindés en différentes parties. Fin 2018, la CDC avait ainsi collecté 253,1 milliards d'euros provenant des livrets d'épargne réglementée, dont une majeure partie a été utilisée sous forme de financements de logements sociaux ou de prêts aux collectivités locales pour la construction ou la réhabilitation de HLM par exemple. Les fonds restants ont été dirigés en particulier vers des prêts aux PME ou du microcrédit.

Quid des 40 % restants ? Ceux-ci restent en banques, en charge de la redistribution. Le Code monétaire et financier contraint les établissements à orienter ces fonds vers le financement des PME, de travaux d'économie d'énergie, ou des organismes de l’Economie sociale et solidaire (ESS).

Un label pour s’y retrouver

Et si les banques sont dans l'obligation de dévoiler précisément l’emploi des ressources collectées via leurs produits d’épargne, en réalité ces informations restent parfois assez troubles pour les clients. Pour s’assurer un livret d’épargne vraiment vertueux, ceux-ci peuvent alors se tourner vers le secteur de l’épargne solidaire. Là-dessus, le label Finansol apporte une certaine garantie : il recense un certain nombre de produits bancaires de ce type dont la finalité des encours est transparente. Fondée en 1995, cette association s’appuie sur un certain nombre de critères pour délivrer son label, visant à distinguer les produits d’épargne solidaire des autres produits grand public : transparence, soutien à des actions d’utilité sociale, des activités écologiques... En tout, le label Finansol, compte quelque 150 produits dans ses rangs.

Quels livrets d’épargne labellisés ?

Pour l'épargnant qui préfère opter pour la classique livret A, le produit du Crédit Coopératif "A comme agir" par exemple est labellisé par Finansol. S’il fonctionne absolument de la même façon que son homologue (taux de rémunération, plafond, absence de risque), il a l’avantage de permettre à l’épargnant de choisir la finalité des 40 % d’encours gérés par la banque. "Il s’agit d’un livret A classique assorti d’une option de partage où vous donnez 25 %, 50 %, 75 % ou 100 % des intérêts annuels distribués sous forme de don à l’une des deux associations bénéficiaires", détaille l’association. En outre, le livret A servant par nature au financement du logement social, l’épargnant peut choisir à qui reverser ses bénéfices entre deux associations d’aide au logement : Habitat et Humanisme ou encore la Voûte nubienne.

Le "Livret Solidaire" de la Macif, lui aussi labellisé, a une portée plus sociale. Même fonctionnement que le précédent, à ceci près qu’il offre un plus large choix d’associations bénéficiaires et que le partage des intérêts est imposé : "Vous partagez obligatoirement 25 %, 50 %, 75 % ou 100 % des intérêts annuels, sous forme de don à l’une des 3 organismes bénéficiaires : Samu social de Paris, Les Restos du Cœur ou le Secours populaire français", indique Finansol.

Enfin, dans la famille des banques éthiques, on peut citer La Nef. Celle-ci propose un produit d’épargne de type livret B, labellisé par Finansol : "La Nef n’a pas demandé à pouvoir offrir le Livret A à ses clients car cela l’empêcherait d’être transparente sur l’argent qu’on lui confie, qui fait partie de sa mission et de son objectif. En effet, une banque doit reverser entre 59,5 % et 65 % de la collecte de son Livret A et les confier à la Caisse des Dépôts et Consignations, qui elle-même n’a pas de transparence sur ses emplois", justifie la banque. Et justement, le fameux "livret Nef" se targue de transparence. Chaque année la banque publie la liste de ses financements, "uniquement des projets ayant une plus-value sociale, écologique et/ou culturelle, dans le respect de sa charte des valeurs fondatrices. Elle exclut les projets qui nuisent à l’Homme et à son environnement". Parmi les associations partenaires, Amnesty International France, Colibris, Nature et progrès, Zero Waste France...

Les grandes banques françaises plus ou moins éthiques

Parmi ces établissements bancaires vantant leur intégrité, la Nef est sans aucun doute la bonne élève. L’association Les Amis de la Terre a analysé les activités des grandes banques françaises pour les classifier selon les "risques sociaux et environnementaux induits par leurs activités". Cheffe de file des banques les plus éthiques, la Nef se hisse sur la plus haute marche du podium, suivie par le Crédit coopératif : selon l’association, toutes deux auraient des activités à "impact positif". La Banque postale, le Crédit mutuel, ou encore la Caisse d’épargne oscillent entre des "risques faibles à modérés". Enfin, parmi les mauvaises élèves, Les Amis de la Terre citent les plus grands noms tels que Société générale, la LCL ou encore BNP Paribas, dont les activités seraient de "risque maximum" pour l’Homme et l’environnement.

Retrouvez l'intégralité du dossier "Donner du sens à son épargne, mode d'emploi". 

Vous avez apprécié cette information ? Vous aimerez également notre guide pratique "Bébé (aussi) sera écolo!"

Au sommaire : qualité de l'air, hygiène, équipements, habillement, alimentation...Tout pour un quotidien écolo avec bébé !

Pour en savoir plus c'est par ici.

Merci ! #TousActeurs.