Finance

2019, une année record pour les green bonds ?

©Monthira/Shutterstock

Après un exercice 2018 en demi-teinte, le marché des green bonds pourrait passer cette année le cap des 200 milliards de dollars, selon Moody's. 

Le calme avant la tempête ? Alors que l'année 2018 a marqué un coup d'arrêt sur le marché des émissions d'obligations vertes, avec une progression modeste de 3 % à 167 milliards de dollars contre 84 % en 2017, selon les données de la Climate Bond Initiative, 2019 pourrait voir la barre des 200 milliards de dollars franchie, prédit Moody's Investors Service dans une note publiée fin janvier. 

Une hausse potentielle que l'agence de notation attribue à un "certain nombre de facteurs positifs", dont l’"harmonisation des normes internationales sur les obligations vertes", la "normalisation des rapports d’impact" et, plus généralement, l'intérêt grandissant de la part des investisseurs pour ces produits permettant de financer des projets à bénéfice environnemental, expliquent les analystes de Moody's, cités par Next-Finance. 

Ces derniers se révèlent bien plus optimistes que leurs confrères d'HSBC et Standard and Poor's, qui avancent des valeurs comprises entre 140 et 180 milliards de dollars. L'an dernier déjà, plusieurs projections, dont celles de Standard and Poor's et Moody's, tablaient  sur des chiffres allant au-delà des 200 milliards de dollars pour 2018.