Finance

Le Parlement européen veut exclure le nucléaire et les énergies fossiles des investissements durables

© Philip Lange/ Shutterstock

Le Parlement européen s'est récemment penché sur un plan de la Commission européenne visant à mettre en place un système de classification permettant de déterminer le degré de durabilité d'un produit financier. Il a choisi d'exclure l'énergie nucléaire et les combustibles fossiles des investissements durables.  

Le Parlement européen vient de faire un pas de plus vers une classification plus stricte des investissements durables. Jeudi 28 mars, il a adopté un texte visant à instaurer un système de classification pour déterminer le degré de durabilité d'une activité économique, rapporte Euractiv. Les acteurs des marchés ne pourront pas proposer un produit financier comme étant un investissement "durable sur le plan environnemental" s'il ne respecte pas un certain nombre de critères exigés. De ce fait, le Parlement a choisi d'exclure l'énergie nucléaire, les combustibles fossiles et l'infrastructure gazière des investissements dits "durables".

Les investisseurs devront également fournir les informations nécessaires afin de prouver que leurs produits financiers sont bel et bien durables. Avec ce texte, le Parlement espère mettre un terme à "l'éco-blanchiment" (ou greenwashing), autrement dit aux activités économiques qui se disent respectueuses de l'environnement alors qu'elles ne le sont pas.

Cette décision fait suite à un plan publié par la Commission européenne en mai 2018, dont l'un des objectifs était de réorienter les flux de capitaux vers des investissements durables. Il proposait ainsi de mettre en place un système de classification et d'indicateurs permettant de déterminer le degré de durabilité d'une activité économique. Le texte doit maintenant être adopté par les pays de l'Union européenne lors d'un vote prévu en avril 2019 au Conseil des ministres.