Finance

La France, championne du monde des émissions de green bonds en 2019

Les émissions d'obligations vertes ont dépassé la barre des 100 milliards de dollars au premier semestre 2019.
© Monthira/ Shutterstock

Selon le Climate Bonds Initiative, les obligations vertes ont franchi la barre des 100 milliards de dollars au premier semestre 2019, et la France se place en tête du classement mondial des pays émetteurs.

Le marché des green bonds (obligations vertes) - emprunt émis sur les marchés afin de financer des projets "verts" - monte en flèche cette année : leurs émissions ont atteint 106,7 milliards de dollars en ce mois de juin, selon l'organisation britannique Climate Bonds Initiative. "C’est la première fois que cette étape clé est atteinte au premier semestre", s’est ainsi félicité Sean Kidney, PDG de l’organisation. En 2017, le marché n'avait atteint ce cap qu'en novembre, et en septembre l'année suivante. 

Avec 1,5 milliard d’euros, Engie est le premier émetteur corporate de green bonds au monde de ce premier semestre, suivi du LG Chem (1,6 milliard de dollars), et de la Banque industrielle et commerciale de Chine (ICBC) de MidAmerican Energy (1,5 milliard de dollars).

La France en tête

La France est par ailleurs devenue le premier pays émetteur de green bonds au monde, avec 15,3 milliards de dollars (environ 13,4 milliards d’euros) émis depuis le début de l’année. Elle se place juste devant les États-Unis, qui occupaient la première place depuis 2017, et les Pays-Bas.

© capture d'écran / Climate Bonds Initiative

"Au cours des prochaines années, nous nous attendons à ce que les pays européens occupent une place de choix dans le Top 15 des émetteurs d’obligations vertes", a également déclaré Sean Kidney. Le Climate Bonds Initiative estime que le marché des green bonds devrait atteindre les 1 000 milliards de dollars en 2020.