Finance

ISR : les épargnants européens intéressés, mais encore peu investis

©Krisana Antharith/Shutterstock

Malgré un taux d'investissement encore faible, les investisseurs individuels européens démontrent un intérêt croissant pour l'ISR, selon une étude menée en décembre 2018 par Kantar TNS et publiée par BNP Paribas Asset Management le 4 juillet.

Une étude menée par Kantar TNS auprès de 5000 investisseurs* pour BNP Paribas Asset Management sur le comportement des investisseurs individuels européens vis-à-vis de l'Investissement Socialement Responsable (ISR) indique que 64 % d'entre eux "se déclarent prêts à investir au moins une partie de leur épargne en ISR". Paradoxalement, seuls 5 à 7 % se disent réellement investis. 

Défaut d'informations 

Cette étude réalisée en France, en Allemagne, en Belgique, aux Pays-Bas et en Italie met en lumière le manque d'informations des conseillers financiers envers les épargnants. Une méconnaissance qui ne leur permet pas d'investir significativement dans des fonds ISR. En France notamment, 41 % des personnes interrogées déclarent "souhaiter en savoir plus" avant de se lancer. 

Au même titre que leurs voisins européens dont seulement "19 % pensent que l’ISR peut offrir des rendements équivalents aux investissements traditionnels", 21 % des investisseurs français se déclarent sceptiques concernant la rentabilité de ces produits. Toutefois, selon l'étude,"la connaissance et l’intérêt des investisseurs individuels européens pour l’ISR a progressé de 5 % sur un an". 

*Investisseurs possédant au minimum 50 000 euros d'épargne financière.

Vous avez apprécié cette information ? Pour nous permettre de préserver notre indépendance et vous proposer des contenus toujours plus nombreux et rigoureux, vous pouvez soutenir notre travail. 

Si vous avez une minute et 1€, cela peut faire la différence pour nous. Merci ! #TousActeurs.