Finance

ISR : ces 4 thématiques sur lesquelles vous ne saviez pas que vous pouviez investir

©Chinnapong/Shutterstock

De plus en plus prisés par les investisseurs, les fonds thématiques ISR permettent de se positionner sur des tendances porteuses, tout en adressant des enjeux sociaux et environnementaux. 

Parmi les différentes pratiques de l'investissement socialement responsable, l'approche thématique est peut-être celle qui bénéficie de la meilleure lisibilité auprès des investisseurs ISR, en raison de son positionnement bien identifié sur des enjeux environnementaux ou sociaux de long terme, telles que le développement des énergies renouvelables ou l'accès à l'eau, pour les plus connus, mais également des problématiques plus spécifiques. 

Satisfaction Client

Depuis 2010, Trusteam Finance place la notion de Satisfaction Client au coeur de son process de gestion, en sélectionnant uniquement les entreprises leaders sur ce domaine. Avec l'idée qu'un client satisfait est un client fidèle, qui recommande plus facilement la marque et qui est prêt à payer davantage pour un produit ou un service comparable à celui d'une autre compagnie moins bien perçue. Autant de leviers qui impactent directement les performances des entreprises et donc des fonds, explique Jerôme Blanc, directeur du développement, avec une performance à "peu près équivalente à l’indice MSCI WORLD € TR" depuis huit ans pour le fonds d’actions internationales Trusteam ROC B, et une surperformance par rapport à "de nombreux autres fonds de la même catégorie".

Education 

"L’éducation est la prochaine thématique long terme et durable sur laquelle il faut investir". En octobre dernier, CPR AM a présenté le premier fonds thématique actions internationales consacré à l’éducation : CPR Invest - Education, dont la stratégie est de ne parier que sur des entreprises actives sur ce secteur et réparties autour de trois piliers : l’accès à l’éducation et au monde du travail, les contenus et outils éducatifs et le service au quotidien. Une mégatendance qui devrait peser lourd à l'avenir, analyse le gérant du fonds, Guillaume Uettwille, avec un marché évalué aujourd'hui à 5000 milliards de dollars et qui pourrait potentiellement doubler d’ici 2030, soutenu entre autres par les changements démographiques et sociaux ou l'automatisation du travail. En se positionnant sur cette thématique, le fonds s'attaque également frontalement à l'un des 17 Objectifs de Développement Durable, qui vise à assurer à tous une éducation de qualité, et promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie, par le biais notamment de la formation continue. 

Vieillissement de la population 

Autre tendance structurelle, le vieillissement de la population est désormais bien identifié chez les gérants de fonds, avec une offre qui s'étoffe ces dernières années. L'objectif, développer des services et produits à l'attention des personnes âgées, alors que celles-ci devraient représenter 26 % de la population française en 2040, contre 20 % aujourd'hui et 15 % il y a vingt ans. C'est le cas par exemple des fonds CPR Silver Age et Global ­Silver Age ou du fonds Generali Investments Sicav (GIS) SRI Ageing Population, qui investit dans des valeurs européennes présentes dans les secteurs de la santé, de l'épargne retraite et de la consommation. "Pour nous ce qui est important, c'est que le vieillissement de la population soit le principal facteur de croissance des entreprises dans lesquelles nous investissons", explique Olivier Cassé, gérant du fonds qui affiche, depuis 3 ans, une performance supérieure à celle de son indice de référence.  

Bonheur au travail 

Un collaborateur heureux est un collaborateur plus productif, plus créatif et plus innovant. Telle est la philosophie du fonds d’actions européennes Sycomore Happy @Work, qui mise sur les entreprises ayant placé le capital humain au coeur de leur stratégie, premier vecteur de performance". Une recette qui semble montrer ses fruits, avec une performance de 23,2 % depuis sa création en 2015, contre 8,6 % pour son indice de référence, l'Euro Stoxx TR. "La création de valeur d’une société n’est durable que si elle est partagée avec toutes les parties prenantes, à savoir ses investisseurs, ses fournisseurs, ses clients et l’environnement, mais aussi et surtout avec ses collaborateurs, en leur offrant un cadre de travail agréable et stimulant", indique Bertille Knuckey, sa gérante, à Capital