Finance

Finance responsable : l'ESG progresse du côté des investisseurs

© Who is Danny / Shutterstock

Selon un sondage réalisé par BNP Paribas, 78 % des répondants affirment que le facteur ESG joue un rôle croissant ou fait partie intégrante de leur stratégie d’investissement.

L'intégration des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) semble de plus en plus susciter l’intérêt des investisseurs. D’après un sondage mené par BNP Paribas auprès de 347 propriétaires et gestionnaires d’actifs en Europe, Asie et Amérique du Nord, 78 % des sondés affirment que le facteur ESG joue un rôle croissant ou fait partie intégrante de leur stratégie d’investissement. Plus précisément, 75 % des détenteurs d’actifs et 62 % des gestionnaires d’actifs affirment détenir plus d'un quart de leurs investissements dans des fonds intégrant des facteurs ESG, contre respectivement 48 % et 53 % en 2017. 65 % des sondés ont par ailleurs répondu qu'ils alignaient leur stratégie d’investissement avec les objectifs de développement durable des Nations Unies (ODD) : "De plus en plus de détenteurs et de gestionnaires d’actifs voient dans l’investissement responsable un moyen d’apporter une contribution positive aux (ODD)", explique ainsi le rapport.

Les rendements sur le long terme apparaissent comme la motivation principale des investisseurs (pour 52 % d'entre eux), suivis par la diminution des risques (37 %), tandis que 60 % estiment que leurs portefeuilles ESG surperformeront le marché au cours des cinq prochaines années. En revanche, le manque de données constitue un frein à l’intégration ESG pour 66 % des répondants, suivi des coûts (32 %), du manque de compétences et d’analyses (30 %) et du risque de greenwashing (21 %). Certains investisseurs (20 %) ont d'ailleurs répondu qu'ils n'alignaient pas leur stratégie d'investissement avec les ODD par manque d'informations et de données.