Finance

Climat : 477 investisseurs mondiaux appellent les pays du G20 à agir au plus vite

Le G20 se tiendra vendredi 28 juin à Osaka au Japon.
© Maxx-Studio / Shutterstock

À l'approche du G20, qui se tiendra vendredi 28 juin à Osaka au Japon, 477 investisseurs, représentant 34 000 milliards de dollars d'actifs sous gestion, appellent les gouvernements à respecter les objectifs fixés lors de l'Accord de Paris pour maintenir un réchauffement global sous la barre des 2 °C d'ici 2100. 

Les citoyens ne sont pas les seuls à faire pression auprès des dirigeants : un groupe de 477 investisseurs, représentant 34 000 milliards de dollars d’actifs sous gestion, soit près de la moitié du capital investi dans le monde, réclament aux gouvernements du G20, qui se réuniront le 28 juin au Japon, de prendre des mesures "urgentes" contre le changement climatique. "Il y a un écart d’ambition… Cet écart d’ambition inquiète beaucoup les investisseurs et doit être traité d’urgence", ont-ils déclaré dans un communiqué.

Dans une lettre ouverte, adressée "aux gouvernements du monde", ceux-ci appellent les pays à agir au plus vite afin de respecter les objectifs fixés lors de l’Accord de Paris et de maintenir le réchauffement global sous la barre des 2 °C d’ici la fin du siècle. Pour y parvenir, les signataires de l’appel, dont Amundi, Axa ou encore Natixis Investment Managers, exhortent notamment les États à supprimer progressivement les subventions au charbon et aux combustibles fossiles et à accélérer les investissements du secteur privé vers la "transition à faible intensité carbone".

"Il est essentiel pour nos décisions en matière de planification à long terme et d’allocation d’actifs que les gouvernements travaillent en étroite collaboration avec les investisseurs pour intégrer les scénarios climatiques alignés sur les accords de Paris dans leurs cades politiques et leurs trajectoires de transition énergétique", précisent-ils dans leur communiqué.