Finance

BlackRock, plus gros gestionnaire d'actifs au monde, appelle les entreprises à définir leur "raison d'être"

© FABRICE COFFRINI / AFP

"La raison d’être est bien plus qu’un slogan ou une campagne marketing, c’est ce qu’une entreprise fait chaque jour pour créer de la valeur pour l’ensemble de ses parties prenantes", explique notamment le PDG de BlackRock dans sa lettre annuelle aux entreprises. 

Laurence D. Fink, PDG de BlackRock, a envoyé le 19 janvier 2019 sa traditionnelle lettre annuelle aux entreprises dans lesquelles sa société investit. Une lettre dans laquelle il met en avant les problématiques contemporaines et appelle notamment les entreprises à définir leur "raison d'être" . En 2018 déjà, le dirigeant de la plus grande société de gestion d’actifs au monde avait donné le ton en demandant aux grands patrons d’œuvrer pour le bien commun. "La colère des peuples, le nationalisme et la xénophobie se propagent partout dans le monde, attisés par des années de stagnation des salaires et par les répercussions de la technologie sur l’emploi ainsi que par l’incertitude de beaucoup face à l’avenir", explique-t-il dans l'édition 2019. Il souligne entre autre l’importance du rôle joué par les entreprises face à ces problématiques sociétales : "La société, usée par les grands changements qui ont lieu au sein de l’économie et par l’incapacité des gouvernements à fournir des solutions pérennes, s’attend de plus en plus à ce que les entreprises, publiques comme privées, s’attaquent aux problèmes sociaux et économiques les plus urgents".

Le PDG explique que les bénéfices ne sont pas opposés à la raison d’être et qu’ils sont même "intrinsèquement liés". "La raison d’être est bien plus qu’un slogan ou une campagne marketing, c’est ce qu’une entreprise fait chaque jour pour créer de la valeur pour l’ensemble de ses parties prenantes". Elle favoriserait selon lui un "comportement éthique" et permettrait de "s’assurer que les actions menées soient dans l’intérêt de ses parties prenantes". Il souligne également la nécessité d’un leadership dans un monde profondément divisé : "Les entreprises doivent démontrer leur engagement envers les pays, les régions et les communautés où elles exercent leurs activités, en particulier sur des questions essentielles à la prospérité de demain », et encourage les entreprises à mettre en avant la nouvelle génération de travailleurs.

L'occasion également d'annoncer les priorités de BlackRock pour l’année 2019, qui comprennent notamment "la gouvernance […], la stratégie d’entreprise et l’allocation du capital, la rémunération […], les opportunités et les risques environnementaux et enfin la gestion du capital humain".