Environnement

À Strasbourg, l’interdiction des animaux dans les cirques en débat

Des militants ont manifesté à Strasbourg jeudi 13 avril, pour demander la fin des cirques animaliers dans la ville.
©Frédérick Florin/AFP

Des militants ont manifesté jeudi à Strasbourg, afin de voir interdire les cirques animaliers dans la ville.

Masques de tigre, de lion ou d’ours, tenues de prisonnier et les mains enchaînées. C’est ainsi que plusieurs militants des associations Animalsace et 269 Life ont manifesté à Strasbourg jeudi 12 avril 2018. Leur revendication : que les animaux sauvages soient interdits dans les cirques. Ils demandent ainsi au maire de Strasbourg un arrêté "pour n’accueillir sur le domaine public de la ville que des cirques où tous les artistes sont volontaires et libres." L’adjoint au maire de la ville, Eric Schultz, qui participait à la manifestation, a également déposé une proposition de "vœu" en vue du prochain conseil municipal de la ville afin d’interdire la captivité et l’exploitation des animaux sauvages dans les cirques et autres spectacles itinérants.

En France, 91 communes ont déjà pris des mesures afin de s’opposer à cette pratique, sous forme d'arrêtés municipaux, délibérations ou "vœux symboliques". De nombreux pays interdisent totalement les cirques avec animaux. C’est notamment le cas, entre autres, de la Belgique, de l'Italie, du Costa Rica, et depuis peu, de l'Irlande.

Faut-il interdire les animaux sauvages dans les cirques ?

Choix