Abonnez-vous

à toute l'info durable !

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

politique

La COP25 s'ouvre à Madrid

©JAVIER SORIANO/AFP

Dès le 2 décembre, 196 pays se réunissent à Madrid pour l'ouverture de la 25ème Conférence sur les changements climatiques (COP25).

De 2 au 13 décembre 2019, 196 pays sont réunis dans la capitale espagnole pour participer à la COP 25. Alors que l'ONU alertait la semaine dernière sur les retards des pays pour tenir les objectifs climatiques fixés par l'accord de Paris, les représentants des Etats les plus pollueurs ont posé bagage à Madrid. 

La COP25 de la "dernière chance" pèsera-t-elle vraiment sur les États ?

Choix

L'Espagne, elle, est parvenue à organiser cette vaste conférence en un mois tout juste, après le désistement du Chili qui devait l'accueillir en raison de l'importante crise sociale qui secoue le pays.

En l'absence d'Emmanuel Macron, la France y est représentée par le Premier ministre Edouard Philippe et la secrétaire d'Etat au ministère de la Transition écologique, Brune Poirson. Un détail que Greenpeace n'a pas tardé à relever comme le rapporte Le Monde : "Emmanuel Macron, déjà absent en Pologne lors de la COP24 en 2018, aurait dû se rendre à Madrid pour donner du poids à la voix française et contrecarrer les attaques contre l’accord de Paris". Du côté de Matignon, on répond que "la mobilisation est générale au plus haut niveau de l’Etat".

Vous avez apprécié cette information ? Pour nous permettre de préserver notre indépendance et vous proposer des contenus toujours plus nombreux et rigoureux, vous pouvez soutenir notre travail. 

Si vous avez une minute et 1€, cela peut faire la différence pour nous. Merci ! #TousActeurs.