ID D'AILLEURS

Corée du Sud : l'air pollué pourrait être recyclé... en électricité !

Les chercheurs de l'université UNIST travaillent sur ce nouveau système.
©capture d'écran du reportage de MBC News / Youtube

Des chercheurs de l’université d'Ulsan en Corée du Sud – Ulsan National Institue of Science and Technology – ont mis au point un système qui pourrait permettre à terme de produire de l’énergie tout en dépolluant l’atmosphère. 

L’équipe de chercheurs de l'université d'Ulsan en Corée du Sud, dirigée par le professeur Guntae Kim, a publié les résultats de ses recherches dans la revue iScience en novembre 2018. Elle y explique s’être inspirée d'un phénomène chimique observé dans les océans : la pollution y est absorbée et rend l’eau plus acide et menaçante pour l‘écosystème marin. De là est naît l'idée de la conception d'une batterie qui recyclerait la pollution atmosphérique en électricité. 

Le système, baptisé "Hybrid Na-CO2 System", consiste à dissoudre le CO2 dans une solution aqueuse et à contrôler le volume d’électrons en fonction du niveau d’acidité. Cette réaction chimique permet ensuite de générer du courant électrique et rejette également de l’hydrogène, exploitable par la suite. Associé à l’utilisation d’un aspirateur d’air, ce système pourrait permettre de dépolluer l’atmosphère dans ce pays qui compte parmi les plus pollués de la planète.

En 2018 la capitale du pays, Séoul, était classée onzième au baromètre des villes les plus polluées dans le monde, selon les données de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS)

En 2018, la MBC News a consacré un reportage au dispositif :