ID d'ailleurs

Chili : des aires marines protégées pour préserver la biodiversité

©Damsea/Shutterstock

Le Chili s'inscrit fermement dans la préservation des océans. Pour protéger la biodiversité, le pays étend ses réserves marines, notamment autour de l'île de Pâques. 

La Présidente chilienne, Michelle Bachelet, a conclu plusieurs décrets le 27 février dernier pour protéger la biodiversité des océans. La mesure vise à établir des aires marines protégées (AMP) dans plusieurs îles du pays, notamment les îles Juan Fernandez, le Cap Horn ou encore l'île de Pâques. Cette dernière, principal sujet des décrets, se verra désormais dotée d'une zone protégée de 720 000 kilomètres carrés. Plus largement, la protection des eaux chiliennes passe de 4,2 % à 42,4 %, soit environ 1,4 millions de kilomètres carrés. 

Préserver la culture locale et assurer la sécurité alimentaire 

La pêche industrielle et les extractions minières sont désormais proscrites dans ces nouvelles AMP. Cependant, concernant l'île de Pâques, le gouvernement a indiqué que le décret "permet aux Rapa Nui - la population locale - de poursuivre ses pratiques de pêche traditionnelle pour préserver la culture locale et assurer la sécurité alimentaire de l’île sur le long terme".

Avec ces mesures exemplaires, le Chili s'inscrit en modèle en termes de préservation des océans et de la biodiversité marine. Cependant, les autres pays ont encore à faire si l'on veut atteindre l'objectif de 30 % de protection des eaux d'ici 2030, préconisé par les scientifiques.