Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

QUESTION DU JOUR

En réaction au mouvement des Gilets jaunes, Calais rend ses bus gratuits dès 2020

© Pixavril/Shutterstock

L'agglomération de Calais, dans les Hauts-de-France, a approuvé mardi 21 novembre la gratuité de ses bus à partir de 2020. Une décision non sans lien avec le mouvement des Gilets jaunes.    

"Si cette réflexion a été engagée il y a quelques temps déjà, la mobilisation citoyenne qui s’exprime depuis quelques jours m’a convaincue du bien-fondé d’annoncer dès maintenant ma volonté de proposer la gratuité de notre réseau de transports urbains", précise la maire de Calais, Natacha Bouchart (LR), également présidente de Grand Calais terres et mers, sur sa page Facebook. La gratuité concerne plus précisément 10 communes de l'agglomération calaisienne, soit environ 100 000 habitants.

L'ambition de cette mesure, selon cette dernière : "limiter l'impact environnemental", "augmenter le pouvoir d’achat des usagers", "faciliter la mobilité des habitants" et la mise en place d'"un meilleur cadencement des bus entre les communes de l’agglomération".

Sur France Bleu Nord, la maire de Calais a précisé que cette gratuité était financée "par l’excédent que nous avons […] et en faisant des économies sur les investissements qui étaient prévus". 

Pour rappel, depuis le 1er septembre dernier, les transports publics sont d'ailleurs devenus gratuits en tout temps dans l'agglomération de Dunkerque, située dans la même région Hauts-de-France. Il s'agit de la plus grande ville européenne à avoir rendu gratuits l'intégralité de ses transports publics.

Mobilité durable : faut-il généraliser la gratuité des bus en France ?

Choix