Sondage

Les entreprises face au défi du papier

Déchets de papier en attente de recyclage.
©pokku/Shutterstock

Depuis janvier 2018, toutes les entreprises de plus de 20 salariés produisant des déchets de papiers de bureau sont dans l'obligation de les trier et de les recycler.

C'est une entrée en vigueur qui n'a pas fait grand bruit et qui, pourtant, touche beaucoup de structures. Depuis le 1er janvier 2018, toutes les entreprises de plus de 20 salariés sont soumises à l'obligation de trier et de recycler leurs déchets de papiers de bureau en vue de permettre leur valorisation. Une extension prévue de l'article D543-286 du code de l'environnement, qui concernait jusqu'alors les entreprises de plus de 50 salariés, depuis 2017, et celles de plus de 100 salariés ainsi que les administrations publiques de l'Etat et les établissements publics de l'Etat regroupant plus de 20 personnes depuis 2016.

Et l'enjeu est de taille, rappelait encore il y a peu l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEME), à l'occasion de la publication de son guide "Eco-responsable au bureau", qui formule un certain nombre de recommandations en vue de limiter la production de déchets de papier. Il faut dire qu'aujourd'hui, 13 millions de Français, soit 46 % de la population active, travaillent dans des bureaux. Et que chacun d'entre eux consommerait, en moyenne, entre 70 et 85 kg de papier annuellement "soit l'équivalent de 3 ramettes par mois".

Importance du recyclage

Et si aujourd'hui, il n'est pas toujours aisé de se passer de papier, à l'heure où des nombreux process ne sont pas encore automatisés, l'ADEME souligne en outre l'aspect essentiel du tri. Le recyclage des papiers, qui peuvent être recyclés jusqu'à sept fois, pourrait permettre d'éviter l’émission de "390 000 tonnes de CO2 par an, soit les émissions annuelles de 200 000 voitures". La pratique reste pourtant rare :  20 % des papiers seraient aujourd'hui recyclés au bureau, contre 41 % à la maison. Une consommation excessive qui n'a pas été ralentie par le développement du numérique.

Depuis près de six ans, La Poste propose d'ailleurs sa propre solution, Recy'go, un service de collecte et de recyclage des papiers de bureau à destination des entreprises. Une fois munies du matériel fourni par La Poste, celles-ci peuvent alors remettre leurs papiers usagés au facteur au cours de sa tournée. Ceux-ci sont alors acheminés "quasiment sans générer de CO2 supplémentaire", triés par de personnes en insertion, puis livrés à des papetiers recycleurs en France, promet le service. 

Votre entreprise a-t-elle mis en place des solutions pour le recyclage du papier ?

Choix