ID d'ailleurs

Etats-Unis : des taxes aux grandes entreprises pour financer l'aide au logement

©Mark Ralston/AFP

Le 14 mai dernier, la ville de Seattle a annoncé la mise en place d'une taxe aux grandes entreprises qui permettra de financer l'aide au logement. Elle sera effective dès le mois de janvier 2019. 

Au classement des villes américaines comptant le plus de personnes SDF, Seattle est sur le podium. D'après le rapport 2017 du Département du Logement et du Développement urbain des Etats-Unis, plus de 11 000 personnes seraient sans-abri dans la plus grande ville de l'Etat de Washington. Seattle est troisième au classement derrière New-York, suivie de Los Angeles. Le 14 mai dernier, le Conseil municipal de la ville a approuvé à l'unanimité l'imposition de la taxe aux grandes entreprises pour financer l'aide au logement

Objectif : 47 millions de dollars pour loger les sans-abri d'ici quatre ans

585 entreprises sont concernées, soit à peine 3 % d'entre elles. Applicable d'ici janvier 2019, la mesure entend imposer un reversement annuel de 275 dollars par salarié à temps plein, pour les sociétés dont le chiffre d'affaires dépasse les 20 millions de dollars par an. Cette taxe devrait donc permettre un bénéfice de 47 millions de dollars pour l'aide au logement d'ici la fin de l'année 2023.

Cependant, certaines des grandes entreprises concernées ne l'entendaient pas de cette oreille : Starbucks, Amazon et Expedia, les trois plus importantes sociétés implantées dans la ville, se sont farouchement opposées au projet. Sans succès, elles devront cependant se plier à la mesure d'ici quelques mois et s'acquitter de cette taxe