Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Entreprises

Chute des ventes : les Européens n'achètent plus de voiture

©LanaElcova/shutterstock

Les ventes d'automobiles se sont effondrées en Europe au mois de janvier, accusant un recul de 24 % sur un an, selon les chiffres publiés mercredi par les constructeurs.

Ces chiffres font suite à une chute sans précédent des ventes de voitures sur l'année 2020, marquée par la pandémie de Covid-19, avec un marché annuel tombé à moins de dix millions de véhicules, soit 3 millions de moins qu'en 2019, avaient indiqué les constructeurs mi-janvier. En janvier, presque tous les marchés de l'Union européenne ont accusé des reculs à deux chiffres "alors que les restrictions liées au Covid continuent de peser fortement sur les ventes", a précisé l'Association des constructeurs européens d'automobiles (ACEA) dans un communiqué mercredi.

726 491 véhicules ont été vendus en janvier 2021 contre 956 447 en janvier 2020, soit un retour au niveau très bas de l'année 2013.

Recul léger de 5,8 % en France

L'Espagne accuse notamment un recul de 51,5 %, l'Allemagne de 31,1 %, la Belgique de 27,2 %, la Pologne de 18,3 %, les Pays-Bas de 20 % et l'Italie de 14 %. La France affiche une baisse plus légère, de 5,8 %, tandis que la Suède enregistre une croissance de 22,5 % en janvier. Près de l'Union, le Royaume-Uni voit les ventes d'automobiles plonger de 39,5 %, soit le pire début d'année depuis 1970, tandis que la Suisse affiche un recul de 19,5 %.

En Allemagne, premier marché européen, les ventes de véhicules ont nettement rechuté avec la fin du taux réduit de TVA et la fermeture de concessionnaires en raison de la pandémie.

L'Espagne a enregistré son pire mois de janvier depuis la création de l'indicateur en 1989. Le secteur estime notamment que les nouvelles normes de pollution entrées ne vigueur en janvier ont poussé les automobilistes à anticiper leur achat.

Le leader européen Volkswagen est fortement touché avec une baisse de 26,8 % au niveau du groupe. Stellantis (le nouveau groupe Peugeot-Fiat) chute de 26,1 %, avec notamment un fort recul de Citroën et d'Opel. Renault perd lui 21,6 %.

Les groupes premium s'en sortent mieux, BMW et Daimler affichant chacun un recul de 14,2 %. Hyundai perd 23,4 %, Toyota 17,3 % et Ford 19 %.

Avec AFP. 

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici !

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, commandez notre guide « L’écologie à la maison ».

Au sommaire :  interviews, analyses, conseils et astuces… 68 pages de solutions pour une vie quotidienne placée sous le signe de l’écologie dans toutes les pièces de la maison !

Pour en savoir plus et commander votre guide, c’est par ici.

#TousActeurs