Education/Citoyenneté

Zéro déchet : mieux que le recyclage, le "précyclage"

Zero Waste Coeur d'Ostrevent

Voilà un terme que l'on a encore peu entendu, et dont l'intérêt réside moins dans ce qu'il entend qualifier que ce qu'il révèle par son existence même...

Comment tenir ses engagements à mieux recycler cette année ? Telle est la question à laquelle répond ce petit article de blog américain en présentant le concept de "Precycling" (pré-recyclage, si on veut bien le traduire en Français).

L'idée ? Réduire la quantité de choses à recycler en amont, et ainsi réduire ses dépenses et son empreinte écologique. Le principe ? Tout simplement éviter les déchets avant même qu'ils ne soient créés. Ce que cela implique ? Anticiper, à chaque achat, la quantité de déchets qui en découlera et s'interroger : "le produit est-il recyclable ? Est-il sur-emballé ? En a-t-on besoin ? Ne possède-t-on pas déjà un objet similaire qui pourrait être réutilisé à la place ?" explique ainsi l'article en question en soulignant qu'il ne s'agit pas tant d'acheter moins que d'acheter intelligent.

Un concept à rallonge

A lire les autres conseils lié à ce concept, on ne peut que penser à l'effort effectué dès lors qu'on entre dans une démarche zéro-déchet. En soit cela n'a rien de révolutionnaire donc (refuser est la première étape avant de réduire, réutiliser, recycler, etc.), mais le terme a ceci d'intéressant qu'il interroge de fait la gymnastique mentale qu'il faut en permanence pratiquer pour atteindre son objectif. En somme, ce sont des réflexes à intégrer à son quotidien, et une liste de 10 commandements à suivre :

  1. Acheter en vrac tant que possible
  2. Eviter tant que possible les emballages, et donc favoriser la seconde main et la revente, la récup et le troc
  3. Si les emballages ne sont pas évitables, s'assurer qu'il sera possible de les recycler
  4. Préférer des produits de qualité qui auront une durée de vie assurée
  5. Encourager les marques qui font attention à l'éco-conception de leurs emballages
  6. Privilégier le réutilisable
  7. S'équiper (sac de course réutilisable, gourde, mug, couverts et paille réutilisables, brosses à dents en bambou, etc)
  8. Confectionner soi même le maximum de choses possibles (yaourt, pain, etc.)
  9. Emballer ses cadeaux de manière originale et durable
  10. Eviter d'acheter les choses dont on n'a pas besoin et s'alléger du nombre de choses non nécessaires qui nous entourent

A vous donc la panoplie des "zero-wasters" et autres aficionados du défi rien de neuf, du site produits durables ou comment réparer ! Mais aussi des réflexes conditionnés qui font que votre achat doit systématiquement remplir une liste de critères en mesure de faire bouger, à terme, les modes de production qui compliquent ainsi la vie de celles et ceux qui veulent protéger la planète. Ou comment, en réalité, insuffler à long terme une économie plus circulaire, où les déchets des uns sont les matières premières des autres, où l'économie devient circulaire...

Bref, un concept utile pour synthétiser ce qui aujourd'hui pourrait aussi être qualifié de charge mentale écologique, peut-être ?