edito

Un budget participatif pour chaque ville

Environ 50 ville ont adopté un budget participatif
©hidesy/Shutterstock

De plus en plus de communes ouvrent une partie de leur budget à la participation citoyenne. Un mécanisme facilité par le numérique qui a l'avantage d'aider à réconcilier (un peu) les citoyens et les élus locaux. 

Il y aurait en France près de 50 villes ayant adopté le principe d'un budget participatif d'après le site lesbudgetsparticipatifs.fr. Chaque commune choisit sa procédure, le montant alloué, avec un même objectif : permettre aux citoyens d'avoir voix au chapitre d'un budget et donc, in fine, de choix concrets. Ici une installation sportive, là un réaménagement de place ou encore le soutien à une association.

Une opportunité pour les élus locaux

Les élus locaux seraient bien inspirés de se pencher sérieusement sur cet outil qui n'est pas un gadget, mais bien un moyen dans un contexte de défiance généralisée des citoyens vis-à-vis de leurs représentants. D'après la dernière vague du baromètre de la confiance politique publié par le CEVIPOF, 53 % des français ont confiance dans leurs élus municipaux, un chiffre en chute de 11 % par rapport à l'année dernière.

Un outil de réconciliation

Si la mise en place d'un budget participatif n'a pas vocation à tout régler, il peut participer à changer la relation élus-citoyens en favorisant la collaboration, l'échange mais aussi l'implication.

50 communes ayant fait ce choix sur plus de 36 000 au compteur, montre le chemin qu'il reste à accomplir, une mesure incitative ou coercitive permettrait peut-être d'accélérer un processus utile pour la démocratie locale.