Education/Citoyenneté

Raids urbains écolos et ateliers green ont le vent en poupe !

Vitrine de la boutique-ateliers Yes We Green
Yes We Green Karine Niego

Comment être plus responsable et passer à l'acte quand on n'y connaît rien ? En se laissant guider pardi ! Depuis quelques années, une offre multiple s'est développée en la matière. Découverte.

Aurélie Ronfaut et Anne-Laure Cadaugade ont beaucoup à faire ces jours-ci : ce samedi 15 septembre à Bordeaux, elles lancent la première édition du Tour des Graines, un raid urbain "éco-friendly" dont l'ambition est d'aller à la rencontre d'acteurs locaux engagés pour faire découvrir de nouvelles manières d’agir et vivre de manière plus éco-responsable. "L'idée est de proposer une vision globale de ce qu'on veut proposer, selon le contexte, l'âge, les envies de chacun : on ne commence pas par la même chose", note Aurélie. L'idée lui est venue à la suite de sa participation à un raid urbain féminin à l'esprit très fédérateur. "Mêler cet aspect fédérateur et le côté responsable des initiatives locales, c'est une combinaison qui peut marcher !" relève-t-elle, enthousiaste.

Tour des graines

Si l'association qui porte l'événement n'a reçu aucun financement public, les partenaires sont nombreux localement : une dizaine d'étapes sont prévues dans la journée (le raid démarre à 8 heures pour se terminer à 21 heures) avec des "graines partenaires" agissant aussi bien dans le secteur du lombricompostage que du recyclage textile, de la culture, de l'alimentation ou la cosmétique. D'autres "graines généreuses" et "graines gourmandes" viendront régaler les équipes participantes avec de nombreuses surprises et dégustations.

++ NOTE - Pour s'inscrire au Tour des Graines, si vous êtes dans le coin (Bordeaux), c'est par ici.

Le airbnb de l'atelier green

Dans le même esprit, Yes We Green propose depuis cinq ans plusieurs formules pour découvrir de nouvelles manières d'agir et de consommer près de chez soi. A l'origine du site web CartoQuartiers qui, à Nantes, permet de repérer les bonnes adresses citoyennes de proximité, l'entreprise s'est spécialisée aujourd'hui dans l'organisation d'ateliers expérientiels. Chaque mois sur le site et via la newsletter, Yes we Green propose une liste de "green choses" à faire ou à découvrir à Paris, Bordeaux, Reims ou Lyon : "nous sommes une sorte de Airbnb du DIY et des découvertes écologiques" note Karine Niego, la fondatrice, "à la nuance près que nous vérifions l'engagement réel de nos partenaires, leur respect de notre charte climat, etc."

Depuis peu, la structure a même pignon sur rue, à Paris, dans le 12ème arrondissement, non loin du marché d'Aligre, avec une boutique dédiée à l'ensemble de ses partenaires (cf. la photo en tête d'article) : "c'est un concours de circonstances qui nous a permis d'ouvrir un tel lieu, et cela a donné une nouvelle ampleur à notre démarche" remarque Karine Niego, ravie de proposer tous les soirs et week-ends de quoi apprendre à faire ses produits ménagers, ses cosmétiques, à confectionner de la mozzarella, à détourner une palette en bois ou à présenter les rudiments du kit de survie couture. "Nous proposons des activités de groupe et cela cartonne : enterrement de vie de jeune fille, groupes d'ami.e.s désireux de passer un bon moment à faire quelque chose ensemble, etc. nous sommes identifiés comme un super cadeau et répondons à une vraie attente aujourd'hui !"

Des Box pour passer du rêve à l'action

DreamAct, pour sa part, est une aventure lancée il y a trois ans. L'idée ? Proposer des "smart box", des cadeaux, qui à chaque fois permettent de découvrir un univers d'action. "Avec le temps notre modèle a évolué vers celui d'une place de marché qui propose des produits de 300 marques écologiques. Nous mettons en liens les citoyens désireux de changer leur consommation avec des adresses et des réflexes différents" relève Claire Chouraqui, la cofondatrice, en se comparant à "un guide d'achat responsable pour les nuls".

Sur leur site, le webzine fonctionne comme un guide alors que la boutique propose les fameuses box, mais aussi de la mode, des cosmétiques, des livres, des produits maison et même des kits pour faire ses produits soi-même. "Notre idée est de proposer des produits locaux, et de laisser le consommateur faire ses choix en fonction des informations qu'on lui fournit", note encore Claire Chouraqui, ravie d'accueillir plus de 50 000 visiteurs uniques par mois !

Et vous, êtes-vous prêt à vous lancer dans ce type d'ateliers et de défis ?