Abonnez-vous

à toute l'info durable !

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Tribune

Pour les générations présentes et futures, accélérons la révolution positive !

Audrey Tcherkoff, Présidente Exécutive de l’Institut de l’Économie Positive
©GlobalPositiveForum

L’ONU a récemment qualifié la décennie 2009-2019 de « décennie perdue » face au réchauffement climatique. Partout dans le monde, les appels pour un changement profond et durable de nos sociétés se multiplient de la part des ONG, scientifiques, politiques mais aussi des citoyens ou entreprises. L’urgence est là et pour y répondre il faut une véritable révolution positive de la part de tous les acteurs

Un Manifeste pour accélérer la révolution positive

C’est la raison pour laquelle nous publions ce manifeste. Permettre un état des lieux du monde, mesurer l’état des avancées et accélérer l’engagement tous les acteurs.

Interpeller, mobiliser et engager chacun dès à présent autour d’un principe : replacer le long terme au centre des préoccupations pour préserver l’intérêt des générations présentes et futures. C’est l’objet du Manifeste pour accélérer la révolution positive !

Les priorités citoyennes

Face à la multitude de ces défis sociaux et environnementaux, nous avons interrogé 21 000 citoyens des pays du G20 afin de connaître leurs priorités, les enjeux auxquels doivent répondre le plus urgemment les Etats, territoires et entreprises. Les citoyens des pays développés et des pays en développement, les habitants de différentes générations, les ruraux et les citadins se rejoignent sur 5 problèmes les plus urgents à régler : l’environnement, la pauvreté, l’éducation, la corruption et le droit des travailleurs.

Les citoyens ont donc mis en avant cinq sujets prioritaires pour les générations futures. Quel est l’état des lieux précis sur chacun de ces domaines ? Où en sommes-nous sur la protection de l’environnement, la lutte contre la pauvreté, l’éducation, la transparence et le respect des droits des travailleurs ? Ces dernières années, la situation s’est-elle améliorée ? Quels sont les signaux qui doivent vraiment nous alerter ?

Un panorama de l’état du monde

Ce Manifeste entend fournir un véritable panorama de l’état du monde sur ces différents enjeux. Bien que des améliorations soient à noter, telles que l’augmentation de l’espérance de vie, l’accès à l’éducation, la réduction de la pauvreté, de nombreux défis restent à relever.

L’environnement connaît une situation mondiale critique avec l’augmentation continue des émissions de gaz à effet de serre, la déforestation et la perte de biodiversité. Les populations les plus exposées sont également les plus pauvres. Les inégalités territoriales, de revenus, d’éducation, subsistent et suscitent un sentiment d’injustice grandissant. Lequel est le facteur déclencheur de nombreuses mobilisations citoyennes partout dans le monde, en France, au Liban, au Chili…

Face à cette situation mondiale extrêmement précaire, l’engagement de tous pour tous apparaît être l’unique voie pour contribuer à un changement pérenne. Il est alors urgent d’agir pour protéger l’environnement, réduire les inégalités, restaurer la mobilité sociale et renouveler l’ancrage démocratique. Remettre au centre des préoccupations une vision de long terme, seule à même de préserver l’intérêt des générations présentes et futures constitue le fondement de ces actions.

Mesurer pour agir

Cette réflexion est au cœur des indices de positivité, développé par l’Institut de l’Économie Positive pour mesurer l’engagement des nations, des territoires et des entreprises. L’analyse de ces indices représente une opportunité autant qu’un préalable essentiel pour comprendre le chemin parcouru et la nécessité d’une accélération.

Les solutions existent et émergent, partout dans le monde des citoyens, leaders politiques, entreprises, associations s’engagent pour construire un futur durable, responsable, positif. L’amélioration des indices de positivité en 2018 témoigne de cette dynamique enclenchée à tous les niveaux.

Toutefois, celle-ci n’est pas à la hauteur des enjeux et de l’urgence de la situation. Il est donc impératif de renforcer l’engagement de chacun, levier de succès pour tous et toutes.

12 engagements pour l’avenir

Parce que ces cinq priorités appellent des réponses à tous les niveaux, chacun se doit d’agir selon son échelle, son champ de compétence et les moyens à sa disposition.

Construire un futur durable c’est œuvrer pour une société inclusive, positive permettant à tous et toutes d’avoir accès à une éducation de qualité, à la santé, l’égalité salariale et des conditions de travail décentes. Relever le défi climatique ne pourra se faire sans justice sociale, transparence et une confiance renouvelée dans l’avenir.

« Nous exhortons une action concertée de tous les acteurs, à tous les niveaux. Consommer de manière responsable, revaloriser les produits usagés, réduire ses déchets incitent les entreprises à développer l’écoconception et investir dans des solutions de captation du CO². Ceci a un impact positif direct sur l’efficacité d’un cadre législatif fort pour atteindre les objectifs des Etats de réduction des émissions carbone. C’est par cet effet d’entrainement que nous relèverons l’ensemble des défis sociaux et environnementaux. » 

Audrey Tcherkoff, Présidente Exécutive de l’Institut de l’Économie Positive

Sur chacune des cinq grandes préoccupations citoyennes, nous appelons les nations, les territoires, les entreprises et les citoyens à prendre ces mesures concrètes et agir !
Vous aussi, répondez au grand appel des citoyens et engagez-vous dès maintenant pour l’avenir !

Pour télécharger le Manifeste, cliquez ici