Abonnez-vous

à toute l'info durable !

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Education/Citoyenneté

Le pape François appelle les fidèles à reconnaître leurs péchés contre la planète

©TIZIANA FABI / AFP

Le pape s’est entretenu samedi 9 février avec des experts en théologie morale. Il a déclaré que beaucoup de catholiques n’avaient "pas encore conscience de ce type de péchés" (ndlr : contre la planète).

Le pape François s’est étonné de ne pas entendre de confessions au sujet de comportements néfastes envers l’environnement : "Quand j’administre le sacrement de réconciliation (ndlr : la confession) - et aussi quand je le faisais avant -, c’est rare que quelqu’un s’accuse d’avoir fait violence à la Nature, à la Terre, à la Création" (cité par France Bleu). 

Il a également déclaré que "la dimension écologique est une composante imprescriptible de la responsabilité de chaque personne et de chaque nation", tout en évoquant la violence du "cri de la Terre, violée et blessée de mille manières par une exploitation égoïste".

Un pape inquiet de l'état de la planète

Le pape François est sensible aux problématiques environnementales : il avait déjà fait preuve d’engagement en 2015 lors de son encyclique Laudato si (ndlr : une encyclique est une lettre adressée par le pape à tous les évêques, et parfois également à l'ensemble des fidèles), dans laquelle il affirmait : 'la soumission de la politique à la technologie et aux finances se révèle dans l'échec des Sommets mondiaux sur l'environnement". Selon lui, "l'heure est venue d'accepter une certaine décroissance dans quelques parties du monde, mettant à disposition des ressources pour une saine croissance en d'autres parties" (des propos rapportés par L'express).