Abonnez-vous

à toute l'info durable !

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Education/Citoyenneté

Cinq applications utiles pour prendre des habitudes plus durables

Manifestation d'étudiants belges pour une meilleure politique climatique, à Bruxelles, en Belgique, le 31 janvier 2019.
©Bertrand Vandeloise / Hans Lucas / AFP

Il est notre allié au quotidien, pour le meilleur et pour le pire : il nous réveille, nous rappelle l'anniversaire du grand-oncle, nous balance les dernières nouvelles, nous permet de communiquer avec la planète... Tant qu'à être notre assistant, pourquoi notre smartphone ne nous guiderait-il pas vers un quotidien plus éco-responsable ?

Toutes jouent un rôle de "coach" à leur manière. Certaines le font littéralement, en nous lançant des défis pour nous aider à tendre globalement vers un quotidien plus écolo. D'autres, davantage informatives et plus spécialisées, nous poussent à consommer différemment. Elles nous donnent des clés dans des domaines bien spécifiques : l'alimentation, le réemploi, le tri sélectif, le choix de ses produits de soin... Tour d'horizon de ces applications gratuites bien utiles : 

We Act For Good, pour se lancer de vrais défis 

Lancée le 15 octobre dernier, l'application WAG – We Act for Good de WWF propose aux citoyens d'adopter de nouvelles pratiques pour un quotidien plus écologique en termes d'alimentation, de production de déchets, de déplacements, de consommation d'énergie... Le tout à travers des défis personnalisés. Parmi ceux-ci, réaliser son compost, fabriquer ses propres cosmétiques, s'inscrire dans un atelier de réparation près de chez soi, acheter des produits en vrac dans des sacs en papier ou en tissu, passer à l'électricité verte, découvrir les boutiques qui proposent des produits bio près de chez soi... 


BuyOrNot, pour manger durable et éthique

Nous guider pour acheter des produits alimentaires plus éthiques et meilleurs pour la santé : telle est la promesse de l'application BuyOrNot, lancée le 22 septembre 2018 par l'association I-boycott. En plus d'analyser à la manière de Yuka la composition de nos produits alimentaires (liste des ingrédients, dangerosité des additifs, qualité nutritionnelle), la plateforme décrypte à l'aide d'un simple scan l'impact sur l'environnement du produit convoité, son processus de fabrication - respecte-t-il le bien-être des hommes et des animaux ? - et les informations relatives à sa marque.

©Capture écran BuyOrNot

Le Guide du Tri, pour jeter correctement ses déchets

Un casse-tête chinois : où dois-je jeter ce vaporisateur ? Ce pot de peinture ? Ces médicaments périmés ? Ces vieux vêtements troués ? L'application Le Guide du Tri se propose de nous aider grâce à un système de géolocalisation - la consigne n'étant pas uniforme partout en France. On y retrouve les points de collecte utiles autour de chez soi et des astuces. Peu à peu, tous les points de tri en France y sont cartographiés. 


Geev, pour faire revivre ses objets

Geev est une application collaborative de dons et de récupération d'objets entre particuliers, grâce à laquelle on peut donner une seconde vie à ses biens. On y crée son profil et on dépose l'annonce de l'objet que l'on souhaite donner, avec une photo et une description de son état. On saisit son adresse (un point aléatoire est sélectionné à environ 600 mètres de l'adresse). L'annonce est alors étudiée et validée ou non. Si plusieurs personnes sont intéressées par l'objet, le donneur le réserve à qui il le souhaite. Des objets repérés dans la rue peuvent également être signalés. L'application fonctionne avec un système de géolocalisation.

QuelCosmetic, pour bien choisir ses produits de soin

Depuis mars 2018, l'application QuelCosmetic propose aux consommateurs d'analyser la composition de leurs produits de soin et de beauté grâce à un simple scan. "Fini les doutes sur la présence d’ingrédients indésirables dans sa crème de jour, sa mousse à raser ou le gel lavant pour son bébé", promet l'association d'information des consommateurs l'UFC Que-Choisir, à l'origine de cette plateforme. Plus de 120 000 références y sont recensées. L'UFC invite par ailleurs les utilisateurs de son application à contribuer à sa base de données, en photographiant et en scannant les produits n'y figurant pas. Ces derniers seront intégrés dans les jours suivants.  

©QuelCosmetic