En France, il est conseillé d'orienter ses panneaux solaires plein sud.
©PhotoMIX-Company/pixabay.com
Conso

Exploiter l'énergie solaire : les étapes d'un projet d'installation solaire

Alors que les énergies renouvelables se développent en France, certains particuliers pensent à installer des panneaux solaires dans leur logement. ID revient sur les étapes de cette installation, de l'emplacement aux aspects techniques.

Le soleil est une source d’énergie inépuisable. À l’inverse des fossiles, cette énergie ne libère pas de gaz à effet de serre à l’origine du réchauffement climatique. L’énergie solaire est donc une des solutions pour inverser ce dérèglement. 

L’avantage des panneaux solaires est son accessibilité aux particuliers. Leur installation s’avère rapide, et le coût engendré se compense au fil des années, en plus de faire l'objet d'aides financières de l'État. Il est conseillé de se renseigner auprès d’un spécialiste, à l’instar de Solarbox, un groupe français expert en panneaux photovoltaïques pour les particuliers. 

Choisir l'emplacement idéal pour les panneaux solaires 

En fonction de l'ensoleillement, le panneau solaire produit plus ou moins d’électricité. Par temps nuageux, il fonctionne mais en plus faible quantité. Selon Météo France, les régions de France les plus ensoleillées sont la Provence, la Corse et parfois les régions de l’Ouest. Mais le Nord connait aussi un ensoleillement croissant ces dernières années. En revanche, des températures dépassant 25°C peuvent réduire le rendement des panneaux solaires, pas construits pour autant de chaleur. 

Toujours afin de capter le plus de soleil possible, il est conseillé d’orienter son panneau solaire plein sud. En effet, dans les pays de l’hémisphère Nord comme la France, le soleil suit une trajectoire qui passe toujours légèrement par le sud. Les orientations sud-ouest et sud-est sont également optimales. En revanche, une orientation est ou ouest, bien que possible s’il n’y a pas d’autre choix, offre moins de rendement. Enfin, il est déconseillé d’installer un panneau solaire orienté nord, au risque d’une production d'énergie trop faible. 

Quant à l’inclinaison, elle se calcule pour que les rayons du soleil soient le plus perpendiculaires possible au panneau, optimisant l’absorption. Or, le soleil est plus ou moins bas selon les périodes de l’année : l'inclinaison optimale change donc selon la saison, mais la moyenne se situe entre 30° et 35°. 

Dimensionner le système solaire 

La première étape pour déterminer la taille du panneau solaire consiste à estimer ses besoins en énergie. Pour ce faire, il suffit de se rapprocher de son fournisseur d’électricité afin de connaître sa consommation. Si les besoins en électricité ne risquent pas de connaître une forte évolution dans les prochaines années, on se base sur cette consommation pour choisir la dimension de l'installation solaire. Afin de savoir combien de panneaux sont nécessaires pour une consommation donnée, le mieux reste de faire appel à un expert. 

La production dépendra des éléments vus précédemment, à savoir l’exposition, l’inclinaison, l'ensoleillement. Pour avoir une idée, une installation solaire de 1 kWc produit environ 900 à 1200 kWh. En moyenne, un ménage français consomme environ 4500 kWh chaque année. 

Ensuite, il est important d’estimer la place disponible sur son toit pour savoir combien de panneaux solaires peuvent être installés. Il faut pour cela calculer la surface vacante hors ombre. S’il n’y a pas assez d’espace, il est possible d’installer des panneaux sur un abri de jardin, de voiture (carport solaire), une terrasse couverte (pergola solaire) ou le sol, toujours en veillant à ce que ces emplacements ne soient pas à l’ombre. 

Installation des panneaux solaires 

Si le temps est clément, l’installation des panneaux solaires peut se faire en une journée. En cas de pluie ou de vent, il vaut mieux reporter. Un installateur spécialisé effectue la pose et les tests. L'installation doit ensuite être soumise à vérification auprès d’un assureur avant de démarrer. 

Les panneaux sont fixés avec un système de rails porteurs, directement posés sur le toit avec des pattes de fixation. Ces pattes peuvent se fixer sur tout type de toiture. Vient ensuite la pose des panneaux. 

Puis, l’étape suivante est l'installation des équipements nécessaires à la transformation de l’énergie solaire en électricité consommable : les panneaux sont reliés entre eux, puis raccordés à un régulateur, lui-même rattaché à un onduleur. Ce dernier, relié au réseau du logement, permet d’acheminer l’électricité jusqu’aux prises électriques. Les panneaux sont également connectés au compteur qui permet de suivre la consommation. 

Enfin, les panneaux peuvent être rattachés au réseau public classique. Cette étape est utile lorsque l’on choisit de revendre une partie de l’électricité produite. Pour ce faire, il faut se mettre en contact avec le gestionnaire de réseau, à savoir Enedis. Un agent se charge alors du raccordement. 

SolarBox

Grâce à sa qualité propre et durable, mais aussi sa praticité, l’énergie solaire voit son utilisation se développer en France et dans le monde ces dernières années. Bien entretenus, les panneaux solaires de particuliers peuvent durer 20 à 30 ans. C’est pourquoi de nombreuses entreprises, telles que Solarbox, s’engagent pour accompagner les particuliers vers leur transition énergétique grâce à la pose d'installations solaires.

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici !

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, commandez notre guide « L’écologie à la maison ».

Au sommaire : interviews, analyses, conseils et astuces… 68 pages de solutions pour une vie quotidienne placée sous le signe de l’écologie dans toutes les pièces de la maison !

Pour en savoir plus et commander votre guide, c’est par ici.

#TousActeurs