Vivatech, le salon des start-up, mise sur les robots pour attirer le public

Le salon des start-up et de la tech Vivatech qui se tiendra du 24 au 26 mai à Paris misera tout spécialement sur les robots pour attirer le public, promettant de spectaculaires combats de machines automatiques.

Le salon qui avait accueilli 68.000 visiteurs l'an dernier espère notamment séduire plus de 20.000 étudiants, comptant sur leur curiosité et leur appétit pour les métiers de la tech. Il consacre sa dernière journée au grand public.

Selon un baromètre Ipsos réalisé en ligne à la demande de Vivatech, 63% des moins de 35 ans en France, Etats-Unis, Royaume-Uni et Allemagne sont prêts à travailler dans une jeune pousse, beaucoup plus que la tranche d'âge supérieure (35-49 ans) où la proportion tombe à 50%.

Les équipes participant aux combats de robots proposeront notamment aux premiers volontaires se présentant d'être intégrés dans les équipes techniques qui prépareront les machines avant les batailles.

Une douzaine de robots plus pacifiques seront présentés lors du salon. Le public pourrra notamment découvrir le robot de livraison à quatre pattes Maryam conçu par la start-up toulousaine Unsupervised.ai, en exclusivité mondiale selon Vivatech.

La start-up de Limoges Cybedroïd présentera également son robot Alice semi-humanoïde autonome, capable d'évoluer dans la foule.

Le public pourra également découvrir des véhicules autonomes, en rentrant "dans des maquettes à taille réelle des concepts les plus fous du moment" comme la petite voiture volante autonome EVA X01 de la start-up toulousaine Electric Visionary Aircraft, ou du taxi volant autonome d'Airbus, a indiqué Maxime Baffert, le directeur général de Vivatech lors d'une conférence de presse.

Côté réalité virtuelle, les visiteurs pourront se livrer à une "expérience collective", avec une visite virtuelle en groupe de l'intérieur d'une pyramide égyptienne.

Vivatech est organisé par Publicis et le groupe Les Echos. Il veut être un équivalent du salon de l'électronique grand public de Las Vegas.

Des grands noms de la technologie mondiale viendront s'y exprimer, comme Ginni Rometty, la patronne d'IBM, Bill McDermott, le patron de SAP, ou Chuck Robbins, celui de Cisco.

Le site américain d'informations technologiques TechCrunch sélectionnera la meilleure start-up d'Europe, laquelle participera à la finale mondiale en septembre 2018.

lby/ef/tes

Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.