Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Un quart des emplois privés liés au nickel en Nouvelle-Calédonie (étude)

Le secteur du nickel représente un quart des emplois salariés du privé de Nouvelle-Calédonie, confirmant le poids de cette industrie dans l'économie locale, a révélé un étude de l'Isee.

La filière compte une vingtaine d'entreprises de tailles inégales qui extraient du minerai pour l'exporter ou le revendre sur place dont trois sont aussi métallurgistes et possèdent des usines d'envergure mondiale.

Selon l'enquête que vient de publier l'Institut de la statistique et des études économiques (Isee), ces entreprises employaient 5.960 personnes en 2019, représentant 9% de l'emploi salarié privé. Filiale du groupe français Eramet, la Société Le Nickel (SLN) conserve sa place de premier employeur du territoire.

Si l'on y ajoute les emplois indirects (5.790) et les emplois induits (3.840), l'industrie minière pèse 24% du total des salariés privés de Nouvelle-Calédonie, soit 15.590 emplois.

"Les résultats de cette étude confirment l'importance des effets d'entraînement du nickel sur l'économie calédonienne", note l'Isee alors que l'autre levier de l'économie sont les transferts financiers de la Métropole.

En 2019, les rémunérations brutes des employés de la filière nickel se sont élevées en tout à 32 milliards CFP (267 millions euros), avec une moyenne nette mensuelle de 394.000 CFP (3.300 euros), supérieure d'un tiers au reste du privé.

Auprès des fournisseurs et des sous-traitants locaux, l'industrie du nickel a effectué 118 milliards CFP (983 millions euros) d'achats en 2019, essentiellement imputables aux métallurgistes - Eramet, Glencore et Prony Resources (ex-Vale).

Plus de la moitié (54%) des employés du secteur sont d'origine kanak mais sont en grande majorité des ouvriers. Toutefois, l'Isee observe que "deux cadres du nickel sur 10 sont Kanak", contre seulement "un sur 10 dans l'ensemble du marché du travail".

La Nouvelle-Calédonie abrite environ 11% des réserves mondiales de nickel, minerai indispensable à la fabrication d'acier inoxydable et au nouveau marché des batteries des véhicules électriques. Il représente 90% des exportations et 6% du PIB du Caillou.

cw/oaa

Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.