Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Techno/Médias

Face à la controversée 5G, un entrepreneur toulousain défend la "zéro G" !

Selon l'EELV, la 5G serait responsable d'une augmentation de 2% de la consommation électrique à l’échelle nationale.
©KPhrom/Shutterstock

L’arrivée de la 5G en France ne fait pas encore l’unanimité. Une entreprise toulousaine propose l’alternative du bas débit pour compléter cette nouvelle technologie et que celle-ci ne soit pas utilisée à mauvais escient.

Catastrophe écologique, coût économique et surconsommation… La 5G est sujette à controverse. Alors qu'il devrait être mis en place dans les prochains mois, le réseau de la cinquième génération est contesté. Pour contrer cette technologie de télécommunication, le président de la société Sigfo,x Ludovic Le Moan, a développé la ‘’zéro G’’, un réseau à très bas débit pour les objets connectés. ‘’La pression sur l’environnement et sur l’économie recentrera le débat sur la pertinence des solutions frugales (comme le bas débit) NDLR’’ , indique-t-il ainsi à Actu Toulouse.

Pour ce chef d’entreprise toulousain, la nouvelle technologie apportée par la 5G, aura pour rôle d’augmenter les connexions, avec un débit presque similaire que la 4G. Selon ce dernier, celle-ci permettra d’augmenter la capacité de connexion dans les zones denses, notamment dans les grandes villes où la consommation des données internet est importante.

La 5G est une ineptie totale pour l’Internet des objets. Autant utiliser le bon canal.

Une logique consumériste 

Cette cinquième génération de télécommunication est pointée du doigt pour ses effets néfastes. Selon, Ludovic Le Moan, la 5G est une catastrophe pour l’environnement. ‘’Il va falloir déployer plus de stations, jeter à la poubelle des milliards de téléphones… C’est une logique consumériste. On se plaint aujourd’hui d’avoir des épisodes caniculaires et nous fonçons tête baissée dans la 5G’’, commente-t-il dans les colonnes d’Actu Toulouse. En outre, pour Europe Écologie Les Verts (EELV), la 5G est énergivore et engendrera une surconsommation énergétique. ‘’Une fois la 5G déployée en France, ce n’est pas moins de 2 % d’augmentation de la consommation électrique à l’échelle nationale qui est évoquée’’, précise le parti dans un communiqué.

Pour minimiser cet impact sur l’environnement, la Fédération française des télécoms invite les individus à consommer les données d’une manière plus responsable en adoptant ‘’des usages numériques plus responsables avec des réflexes simples comme l’usage du wifi’’. De son côté, sans s’opposer à la technologie apportée par la 5G, l’entrepreneur toulousain explique que l’ensemble des objets connectés ont besoin d’un réseau de grande capacité et à bas débit pour couvrir l’ensemble du territoire français. ‘’J’aimerais que les autres opérateurs comprennent que notre solution est complémentaire. La 5G est une ineptie totale pour l’Internet des objets. Autant utiliser le bon canal’’, souligne-t-il.

Face aux pétitions, moratoires et critiques à l’encontre de la 5G, l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) a été saisie pour mener une étude en 2021, sur l’exposition de la population aux champs électromagnétiques de la 5G et sur ses éventuels effets sanitaires.

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici !

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide « La mode éthique dans nos dressings ».

Au sommaire : interviews, quiz, conseils et astuces… 68 pages de solutions pour se mettre à la mode éthique ! 

Pour en savoir plus et commander votre guide, c’est par ici. 

Merci ! #TousActeurs. 

A lire aussi
Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.