Abonnez-vous

à toute l'info durable !

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

StopCovid fonctionnera très bien sur les iPhone, selon Cédric O

StopCovid, l'application de traçage de contacts que cherche à développer la France contre le coronavirus, "fonctionnera très bien" sur les iPhone, les smartphones d'Apple, a affirmé jeudi le secrétaire d'Etat au numérique Cédric O.

"La bonne nouvelle, c'est que nous avons les moyens techniques de contourner la limitation des iPhone et que l'application fonctionnera très bien" sur ces appareils, a indiqué Cédric O devant Jurem, une association de juristes proche de LREM.

"C'est ce qu'ont montré les tests menés par les Anglais", qui développent une application similaire dans son principe, "à part quelques petits sujets".

Il semblerait par exemple que l'application ne fonctionne pas bien pour l'instant sur les versions anciennes d'Android et d'IOS, les systèmes d'exploitation de smartphones développés par Apple et Google, a précisé M. O.

Le gouvernement souhaite lancer une application pour smartphone permettant de prévenir automatiquement les autres utilisateurs croisés récemment, lorsqu'on se découvre contaminé.

Mais Google et Apple développent de leur côté leur propre solution pour un traçage des contacts, qui sera personnalisable par les Etats qui la choisiront.

La marque à la pomme, qui protège jalousement la sécurité de ses appareils, refuse de laisser les développeurs français accéder à certaines fonctionnalités des smartphones, compliquant leur tâche.

"Mais ce sujet qui était un sujet d'inquiétude n'en est plus un", a indiqué M. O, qui rappelé que des tests de laboratoire et sur le terrain étaient en train de débuter pour StopCovid.

Le secrétaire d'Etat a précisé que le Parlement serait invité à donner un avis sur l'application "le 26 et 27 mai", sans donner de détails.

L'objectif du gouvernement est que l'application puisse entrer en fonction le 2 juin.

Pour les personnes qui n'ont pas de smartphone, les responsables du projet réfléchissent à un objet connecté qui pourrait également fonctionner avec StopCovid.

"Pour l'instant, c'est compliqué (...) Si on a quelque chose, on ne l'aura pas avant l'été", a déclaré M. 0.

Selon un sondage réalisé par Harris Interactive à la demande de professionnels de la donnée publique, les Français auraient une attitude ambivalente à l'égard de StopCovid.

Selon l'enquête, 59% d'entre eux seraient favorables à la mise en place de l'application, mais 54% n'auraient pas confiance dans l'utilisation qui pourra être faite des données.

Le sondage publié jeudi a été réalisé pour l'Observatoire Data Publica, qui fédère trois cabinets conseils et un cabinet d'avocats spécialiste des données publiques.

Il a été réalisé en ligne auprès de 1.051 personnes.

lby/mra/eb

Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.