Abonnez-vous

à toute l'info durable !

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Royal à Marseille pour donner un "label vert" à la candidate Ghali

A la veille de son limogeage officiel d'ambassadrice des pôles, Ségolène Royal est venue apporter son soutien à la candidate Samia Ghali (ex-PS) à la mairie de Marseille pour lui "donner un label vert".

Sous l'oeil de nombreux journalistes, l'ex-ministre de l'Environnement - au coeur de plusieurs polémiques ces dernières semaines -, s'est attachée à défendre la candidate qui a choisi de se lancer sans l'investiture du PS.

Estimant que le projet de Samia Ghali, porte "une ambition écologique de premier plan et correspond à l'accord de Paris sur le climat (signé lors de la CoP 21)", Mme Royal a dit être venue lui "donner un label vert".

Jeudi après-midi, l'ex-ministre a très brièvement visité une déchetterie à Septèmes-les-Vallons que Samia Ghali, maire de secteur entre 2008-2017 dans les quartiers voisins de Marseille, avait combattue.

En 2016, Mme Royal avait ordonné la fermeture pour 2022 de cette décharge critiquée par les habitants, en raison notamment du flux de camions pour s'y rendre et des odeurs.

Accusée d'absentéisme dans son ex-fonction d'ambassadrice des pôles au Conseil de l'Arctique, qui promeut la coopération en matière de protection de l'environnement, Ségolène Royal a expliqué avoir "déjà répondu" à la question sur les réseaux sociaux.

Visée en outre par une enquête préliminaire ouverte par le Parquet national financier pour l'utilisation des moyens associés à cette fonction, Mme Royal a quitté son poste avant l'examen de son cas vendredi, en conseil des ministres.

"C'est toujours un choc d'être mis en accusation sur la place publique (...) Surtout qu'en même temps il y a eu une tentative de disqualifier mon travail (...) C'est la première fois de ma vie politique qu'on insinue que je ne fais pas le travail", s'est-elle défendue.

Ségolène Royal a précisé que cette visite avait été fixée avant qu'elle ne lance son mouvement "Désirs de France, avenir de la planète", et s'est défendue de faire campagne pour son propre compte en vue de la présidentielle de 2022.

Le vote écologiste est très courtisé dans la deuxième ville de France. Les socialistes marseillais présentent une liste d'union de la gauche conduite par une écologiste, Michèle Rubirola. Le parti Europe Ecologie Les Verts est aussi en lice avec Sébastien Barles comme tête de liste.

Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.