Prix de Formule E: les écologistes de Paris réclament le "coût écologique"

Le groupe écologiste de Paris a demandé jeudi à la maire PS de Paris Anne Hidalgo "des comptes sur le coût écologique et financier" du ePrix de Formule E (monoplaces électriques), organisé depuis 2016 dans la capitale.

Dans une lettre ouverte, le groupe écrit vouloir "accéder à la convention liant la ville aux différents acteurs partenaires de cet événement sportif".

"Les promoteurs de cette course automobile s'auto-attribuant publiquement des empreintes environnementale et carbone faibles, nous aimerions connaitre le détail des dépenses énergétiques et la production de CO2" liées à son organisation, ajoute la lettre signée du président du groupe David Belliard.

"Mettre du bitume sur des kilomètres dans Paris pour seulement quelques heures, écologiquement, ce n'est pas bon du tout", a précisé à l'AFP le groupe, qui s'était par le passé opposé à la tenue de cette course.

La ville de Montréal (Canada) a annoncé le mois dernier renoncer à accueillir l'édition 2018 du championnat de Formule E, en raison d'un coût trop important pour la municipalité, la nouvelle maire Valérie Plante ayant qualifié l'édition de juillet 2017 de "fiasco financier".

Paris accueille une course du championnat de Formule E, disputé par des monoplaces 100% électriques, depuis 2016. La prochaine édition se tiendra le 28 avril 2018.

Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.