Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Plus de 240 tracteurs à la Roche-sur-Yon pour dénoncer le "malaise" agricole

Plus de 240 tracteurs selon la préfecture, 350 selon la FDSEA, ont convergé mardi vers le centre de La Roche-sur-Yon et la préfecture pour dénoncer le malaise des agriculteurs, a constaté un correspondant de l'AFP.

Les agriculteurs ont arrêté leurs tracteurs sur les boulevards entourant le centre-ville pour un barbecue dans le jardin face à la préfecture devant laquelle ils avaient prévu de défiler dans l'après-midi.

Une délégation de la FDSEA de Vendée et des Jeunes agriculteurs (JA) a rencontré le préfet Benoît Brocart et lui a offert un coq pour dénoncer l'intolérance des citadins face aux supposées "nuisances du monde agricole".

La manifestation se déroulait dans le calme, les agriculteurs n'ont rien déversé sur la chaussée. "Cela fait 5 ans qu'on n'a pas vu autant d'agriculteurs manifester en Vendée" a affirmé un responsable syndical, soulignant que "ce sont les agriculteurs eux-mêmes qui ont demandé cette mobilisation, pas le syndicat. C'est venu de la base".

Un agriculteur de 31 ans, Benoît, installé à Mouchamp, a voulu "montrer aux gens qui passent en voiture le malaise de la profession" et a accroché sur le capot de son tracteur un pantin en salopette représentant un agriculteur pendu à une potence.

En dessous, une pancarte sur laquelle on peut lire: "Au nom de la terre, sauvez-nous", du nom du film sur le suicide des agriculteurs d'Edouard Bergeon qui sort en salles mercredi.

Selon Thibault, 23 ans, les "états généraux de l'alimentation, on n'en voit pas le résultat. Moi je fais de la viande bovine et les prix n'ont pas augmenté, au contraire ils ont même baissé".

Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.