Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Philippe dévoile un panel de mesures pour l'innovation

Edouard Philippe a annoncé jeudi plusieurs mesures en faveur des entreprises innovantes, en créant par exemple un brevet provisoire ou en promettant de "faciliter la vie des chercheurs-entrepreneurs", au deuxième des trois jours de délocalisation de Matignon dans le Cher.

En visite à Henrichemont dans les laboratoires de Genialis, une société spécialisée dans le domaine de l'agroalimentaire, des cosmétiques et de la santé, le Premier ministre a souligné qu'il n'y avait "rien de neutre à parler innovation dans un territoire qui est souvent décrit et assumé comme un territoire rural".

"Je le dis car nous avons pris une mauvaise habitude en France d'opposer l'urbain et le rural et de considérer que l'un serait paré de toutes les vertus de dynamisme et l'autre de tous les désavantages de l'oubli et de la relégation. Ce n'est pas vrai", a-t-il martelé en saluant l'entreprise comme "une preuve éclatante de l'intelligence, de l'innovation" qui fait "l'honneur de l'économie française".

Accompagné des secrétaires d'Etat Olivier Dussopt, Delphine Gény-Stephann et Mounir Mahjoubi, M. Philippe a conversé avec une douzaine d'entrepreneurs du département, en leur demandant d'évoquer les difficultés rencontrées dans leurs parcours respectifs. L'occasion de présenter en retour quelques pistes pour dynamiser la "deep tech", c'est à dire l'innovation de rupture, en évoquant des dispositions qui figureront pour certaines dans la future loi Pacte sur la croissance des entreprises.

Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.