Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Nouveau Suez: Meridiam prêt à compenser le départ d'Ardian-GIP

Le fonds d'investissement Meridiam s'est dit mercredi "prêt" à compenser le départ des fonds Ardian et GIP du projet de "nouveau Suez".

"Nous étions prêts à reprendre 100% du projet Suez depuis l'origine. Si on nous demande d'accroître notre participation, nous le ferons sans problème", a indiqué un porte-parole à l'AFP. Ardian et GIP devaient chacun prendre 20% du capital du nouveau Suez mais ont fait savoir mardi qu'ils renonçaient.

L'accord trouvé le 11 avril entre Veolia et Suez pour mettre un terme à huit mois de conflit autour de l'OPA de l'un sur l'autre, prévoit la création d'un nouveau Suez indépendant, plus petit, aux activités principalement concentrées sur la France et pesant quelque 6,9 milliards d'euros.

Selon ce deal de principe, 40% de ce futur Suez seraient allés à Ardian et GIP, 40% à Meridiam, et le reste à la Caisse des dépôts (CDC) et aux actionnaires salariés. Mais le consortium franco-américain a annoncé mardi qu'il ne participerait pas.

"Nous sommes prêts à prendre une participation à un niveau plus élevé (que les 40%, ndlr), sans problème", a indiqué mercredi un porte-parole de Meridiam, fonds français spécialisé dans les infrastructures.

Dès le lancement de son projet d'OPA sur les actifs de Suez, en août 2020, Veolia avait conclu avec Meridiam un accord de revente des activités que les lois anti-trust ne lui auraient pas permis de garder.

Meridiam promet notamment de garder les actifs du futur Suez pendant 25 ans, de ne pas licencier avant au moins 5 ans et de garder leur statut aux salariés, ainsi qu'un plan d'investissement de 860 millions d'euros.

cho/pn/clp/

Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.