Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

NDDL: "les zones de non droit n'ont pas leur place dans un Etat de droit" (Ferrand, LREM)

Le chef de file des députés LREM Richard Ferrand, élu du Finistère, a affirmé mercredi à propos de la Zad de Notre-Dame-des Landes que "les zones de non droit n'ont pas leur place dans un Etat de droit", jugeant "logique" une évacuation totale de la zone.

"Les zones de non droit n'ont pas leur place dans une République et dans un Etat de droit (...) par conséquent quelle que soit la décision qui sera prise, il faudra bien que de toute façon les personnes qui occupent illégalement ce territoire cessent de l'occuper illégalement", a déclaré M. Ferrand sur Public Sénat.

Relancé sur les risques de débordements violents en cas d'évacuation par la force, M. Ferrand a estimé que "lorsqu'on intervient pour appliquer des mesures d'ordre public, on ne vient pas compter fleurette, donc évidemment que cela se fait de manière parfois difficile, mais tout l'objectif du maintien de l'ordre c'est d'éviter toute violence évidemment".

Lui-même favorable à la construction de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, M. Ferrand a indiqué avoir "l'intime conviction" que la décision de l'exécutif, attendue de manière imminente, est déjà prise.

"Je m'en remets en confiance et en sincérité dans la décision que prendra Edouard Philippe", a-t-il répété, saluant "une approche de bonne foi" de l'exécutif sur ce dossier.

L'exécutif devrait dévoiler mercredi sa décision d'abandonner - ou non - le projet très controversé d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, tandis que l'opération d'évacuation du site se profile avec l'arrivée en Loire-Atlantique de renforts de gendarmes et CRS.

Le gouvernement se retrouve mercredi matin à l'Elysée autour du président Emmanuel Macron à l'occasion du Conseil des ministres, où des "échanges sur Notre-Dame-des-Landes" sont au menu, selon l'ordre du jour dévoilé mardi soir par la présidence.

Très attendue, la décision pourrait y être prise et annoncée dans la foulée, ont indiqué plusieurs sources à l'AFP. Si le verdict ne devait finalement pas être dévoilé mercredi, il le sera dans les tout prochains jours.

Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.