Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Nappes phréatiques: la situation s'améliore, mais le niveau reste bas

Le niveau des nappes phréatiques est resté stable, voire est remonté en octobre après un été de sécheresse, mais "les nappes accusent un déficit pluviométrique sur l'année", a averti jeudi le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM).

Le mois d'octobre est "une période de transition entre vidange et recharge des nappes" grâce aux "pluies mensuelles abondantes et par la diminution des prélèvements sur certaines nappes", explique le BRGM dans son bulletin mensuel.

Par conséquent, "la situation des nappes s'améliore légèrement", même si "un nombre marqué de réservoirs demeure modérément bas à bas" et que "les nappes accusent un déficit pluviométrique sur l'année, associé à une forte sollicitation durant l'été".

Selon la carte du BRGM, de nombreuses nappes phréatiques restent à un niveau modérément bas, bas, voire très bas comme dans la vallée du Rhône.

"Le début précoce de la recharge et les prévisions pluviométriques pour fin 2019 laissent présager une recharge longue", indique le BRGM.

Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.