Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Mayotte: fin des coupures d'eau programmées une nuit par semaine

Les Mahorais pourront avoir de l'eau courante à leurs robinets 24h sur 24 à compter de vendredi, a indiqué mardi le comité de suivi de la ressource en eau présidé par le préfet de Mayotte, Jean-François Colombet.

Ce département français de l'océan Indien subissait depuis le mois de septembre des coupures de 24 heures tournantes, selon les secteurs géographiques, en raison d'un manque de ressources en eau.

A Mayotte, l'alimentation en eau potable provient principalement des eaux de précipitations qui sont recueillies dans deux retenues collinaires (de capacité de 1,5 million et de 2 millions de mètres cubes) et d'eaux de surface prélevées dans des cours d'eau.

Mais la saison des pluies 2019/2020, conjuguée au début tardif de la saison actuelle (décembre 2020 au lieu d'octobre), le dysfonctionnement de l'usine de dessalement de Petite Terre et les fuites du réseau d'eau potable ont conduit la préfecture et le Syndicat mixte d'eau et d'assainissement (SMEAM) à rationner la consommation d'eau.

Cependant, depuis trois mois, la pluie est tombée en abondance et des travaux ont été effectués sur le réseau d'alimentation en eau potable.

De plus, la retenue de Combani, au centre de Mayotte, a vu sa capacité augmentée d'une centaine de mètres cubes. Si bien que les retenues collinaires sont remplies à 33%, soit plus qu'en janvier 2019.

Le préfet a donc décidé de lever le rationnement.

Mais cela ne rassure qu'à moitié les Assoiffés de Mayotte, association constituée en 2017, lors de la précédente crise de l'eau: "Il est un peu tôt, les retenues collinaires sont loin d'être remplies. Et surtout, les factures ont explosé, car rédigées sur estimations et non sur relevés. Cela doit s'arrêter", déclare Safina Soula Abdallah, vice-présidente de l'association.

Pour elle, la lutte contre la déforestation en aval des retenues collinaires et aux abords des cours d'eau doit être la priorité.

La préfecture quant à elle invite les Mahorais à économiser l'eau et à utiliser des kits d'économie d'eau.

En 2017, un plan "urgence eau Mayotte", signé par la ministre des Outre-mer Ericka Bareigts, prévoyait la construction d'une usine de dessalement, l'interconnexion entre les deux retenues collinaires, le rehaussement de la retenue de Combani, la réhabilitation de forages et la construction d'une troisième retenue collinaire.

La plupart de ces travaux sont encore en cours.

Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.