Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Martinique: saisie de 130 kg de lambis, un coquillage en voie de disparition

Les douaniers de Fort-de-France, en Martinique, ont saisi à la mi-décembre 130 kilos de chair de lambis, un coquillage en voie de disparition, sur des passagers en provenance de l'île de Saint-Vincent, a annoncé jeudi la direction générale des douanes.

Victime de surexploitation, le lambi est un gros coquillage d'Amérique du sud placé sous la protection de la convention de Washington qui réglemente depuis 1976 le commerce international des espèces menacées (CITES en anglais).

La pêche du lambi est "extrêmement encadrée", soulignent les douanes. Aux Antilles, où il fait partie de la gastronomie créole, le lambi est souvent mangé en fricassée.

Les 130 kg de lambis ont été saisis dans la nuit du 14 au 15 décembre, par la brigade des douanes de Fort-de-France, lors du contrôle de deux passagers arrivés de Saint-Vincent (petit Etat environ 170 km au sud de la Martinique) par bateau.

Les deux hommes qui transportaient de grandes glacières, "ont reconnu transporter de la chair de lambis, dans le but de les revendre".

La marchandise a été saisie, car aucun des deux n'a pu présenter "les certificats sanitaires, les documents d'importation et les documents CITES couvrant obligatoirement le transport de cet animal protégé", ont précisé les douanes, sans indiquer les poursuites judiciaires possibles pour les deux hommes.

En 2018, la douane a saisi 273 kilos de coquillages et de coraux protégés par la convention CITES.

Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.