Abonnez-vous

à toute l'info durable !

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Macron interpellé sur les retraites à Pau avant d'inaugurer un bus écologique

Emmanuel Macron a été rattrapé mardi, lors d'une visite à Pau sur le thème de l'écologie, par la contestation sur la réforme des retraites avec une petite manifestation d'avocats en colère et un échange tendu avec un enseignant.

Plusieurs dizaines d'avocats en robe noire portant une banderole "Avocats en colère" se sont rassemblés devant la mairie de Pau où ils ont attendu en vain le chef de l'Etat. Réunis notamment par le syndicats des jeunes avocats (UJA), ils ont ensuite tenté sans succès de s'approcher du palais Beaumont, où se tenait une table ronde sur l'écologie dans les territoires, bouclé par les forces de l'ordre, a constaté une journaliste de l'AFP.

En arrivant, Emmanuel Macron a été interpellé par un professeur de maths de collège qui lui a crié de "retirer" sa réforme des retraites. Le président s'est alors arrêté pour discuter avec lui pendant plusieurs minutes.

"Ne donnez pas de légion d'honneur à BlackRock, ce n'est pas exemplaire", lui a lancé l'enseignant, en faisant allusion à la décoration récemment attribuée à Jean-François Cirelli, patron de la branche française du puissant fonds américain.

"Vous mélangez tout, vous patachonnez dans la tête", lui a reproché Emmanuel Macron.

"Non, la réforme des retraites est un cadeau pour tous ces gens-là, car les gens seront obligés de prendre des (retraites) à côté, regardez les enseignants", a poursuivi le professeur. "C'est faux", a contesté le président.

L'échange, sur un ton vif, s'est un peu prolongé avant de se conclure par une poignée de main.

Au cours de la table ronde, ouverte par le maire François Bayrou (Modem), Emmanuel Macron a affirmé que la manière "la plus efficace" de mener la transition écologique dans les territoires, "c'est de faire que chacun en soit acteur", car "les grands plans fonctionnent assez rarement".

François Bayrou a ensuite présenté au président un nouveau bus à hydrogène récemment entré en service dans sa ville, à bord duquel il a circulé sur quelques dizaines de mètres.

En s'affichant avec lui, Emmanuel Macron renouvelle son soutien au patron du Modem, mis en examen le 6 décembre pour complicité de détournement de fonds publics dans l'enquête sur les assistants d'eurodéputés MoDem. Le maire de Pau n'a pas encore dit s'il se représenterait aux municipales.

Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.