Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

L'UE "n'a pas vocation à être les ateliers" de ses rivaux (Le Maire)

L'Europe "n'a pas vocation à être les ateliers de production" de ses rivaux économiques comme la Chine et les Etats-Unis et doit protéger ses technologies et ses inventions, a affirmé mercredi le ministre des Finances, Bruno le Maire.

"Nous n'avons pas vocation à être les ateliers de production du monde extérieur", a déclaré le ministre lors d'un discours consacré à l'Europe à la Sorbonne, le lieu symbolique où le président Emmanuel Macron avait présenté ses ambitions pour l'UE quelques mois après son élection en 2017.

"Nous n'avons pas vocation à financer les inventions et les technologies pour les remettre ensuite entre les mains de nos rivaux économiques", a ajouté M. Le Maire, à l'ouverture d"un colloque de l'Ifri sur "l'avenir de l'Europe face à la compétition sino-américaine"

"C'est ce que font la Chine et les Etats-Unis", a-t-il insisté, appelant les institutions européennes à empêcher également "le pillage de technologies". "Si nous investissons et si nous avons des technologies, il faut être capable de les protéger ensuite", a-t-il souligné.

Dans son discours, M. Le Maire a également appelé l'UE à protéger non seulement ses technologies, mais aussi "ses concitoyens et ses frontières", rappelant que ce besoin est exprimé le plus souvent "par les plus fragiles et les plus faibles".

Si l'UE ne parvient pas à tenir ce rôle, "nous verrons grandir comme une vague irrésistible les extrêmes et les populistes en Europe", a prévenu le ministre, qui est entré la semaine dernière dans la campagne aux élections européennes avec la publication d'un livre intitulé "Le nouvel empire".

Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.