Livret A et LDDS toujours en perte de vitesse en mai

Les Livrets A et de développement durable et solidaire (LDDS) ont été encore en perte de vitesse en mai mais l'encours total est lui à un niveau record, selon les données publiées vendredi par la Caisse des dépôts (CDC).

Dans le détail, les Livrets A ont gonflé de 1,26 milliard d'euros le mois dernier quand les LDDS, produit d'épargne cousin du premier au taux identique (3% net), ont engrangé environ 600 millions d'euros, soit un total de 1,87 milliard d'euros.

Ces montants sont légèrement inférieurs à ceux du mois d'avril 2024 (2,24 milliards d'euros) et très en dessous de ceux du mois de mai 2023.

L'appétit des épargnants pour les Livrets A et les LDDS a continué de ralentir face au réveil de la concurrence, assurances vie et comptes à terme, mais aussi pour ajuster les dépenses de la vie quotidienne.

L'attrait du Livret A et du LDDS s'essouffle en dépit d'un taux net de 3% compétitif par rapport aux fonds euros de l'assurance vie, qui affichent un taux moyen (hors prélèvements fiscaux et sociaux) de 2,6% en 2023, selon une estimation de l'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR).

L'encours total des Livrets A et des LDDS a cependant atteint un nouveau record à 578 milliards d'euros à fin mai.

Les retraits sur les LEP (Livrets d'épargne populaire) ont en revanche excédé les dépôts pour le deuxième mois consécutif, à hauteur de 40 millions d'euros. Cela s'explique par le fait que la date de clôture de ce produit réservé aux ménages modestes est fixée réglementairement à la fin du mois d'avril pour les ménages qui n'y sont plus éligibles, ayant dépassé le revenu fiscal maximum.

L'encours total des LEP n'en reste pas moins aujourd'hui à un niveau élevé avec 75,8 milliards épargnés.

Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.