Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Les scolaires accèderont gratuitement aux hauts lieux de mémoire nationale

La ministre chargée de la Mémoire, Geneviève Darrieussecq, a annoncé mardi que les scolaires pourront désormais accéder gratuitement aux hauts lieux de la mémoire nationale, lors d'une visite au Mont-Valérien, à Suresnes, dans la banlieue ouest de Paris.

Cette mesure vise à ce "qu'il n'y ait pas de frein pour les scolaires lié au coût d'entrée" de ces "lieux de transmission de la mémoire, de la citoyenneté et des valeurs de la République", "plus que jamais importants", a-t-elle expliqué.

"Les enfants qui participent à ce genre de visite pédagogique en restent marqués", a ajouté la ministre. "C'est très fondateur pour eux dans leur équilibre personnel, leur façon de regarder le monde, la société".

Ces hauts lieux de la mémoire nationale sont au nombre de dix, dont le Mont-Valérien, l'ancien camp de concentration de Natzweiler-Struthof (Bas-Rhin) - "le plus visité de France", a précisé la ministre - le mémorial des Martyrs de la Déportation de l'île de la Cité (Paris) ou encore le mémorial du débarquement allié de Provence au Mont-Faron (Var).

Le Mont-Valérien avait été le principal lieu d'exécution de résistants et d'otages en France par l'armée allemande pendant la Seconde Guerre mondiale. Après guerre, le site avait été choisi pour honorer la mémoire des morts pour la France de 1939 à 1945, et en 1960, le général de Gaulle y avait inauguré le Mémorial de la France combattante.

La ministre déléguée chargée de la Mémoire et des Anciens combattants a suivi mardi une visite du Mont-Valérien par une classe de CM2 et y a inauguré la nouvelle salle pédagogique. Plus de la moitié des 28.000 visiteurs annuels du site (hors pandémie) sont des scolaires, a souligné Rachel Guerroumi, responsable de la communication du Mont-Valérien.

Début mai, l'Elysée avait annoncé que le président Emmanuel Macron avait choisi Suresnes comme site du premier musée-mémorial du terrorisme, "à l'immédiate proximité du Mémorial de la France combattante".

Ce nouveau musée "prendra place dans les locaux actuels de l'Institut national supérieur de formation et de recherche pour l'éducation des jeunes handicapés et les enseignements adaptés", situés à une centaine de mètres du site du Mont-Valérien.

Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.