Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Les pôles de compétitivité auront une dimension plus européenne

La secrétaire d'Etat à l'Economie et aux Finances Delphine Gény-Stephann a lancé vendredi la nouvelle phase des pôles de compétitivité pour la période 2019-2022, avec l'objectif d'une plus grande dimension européenne.

Mme Gény-Stephann a annoncé l'ouverture de l'appel à candidatures pour la Phase IV des pôles de compétitivité, à l'occasion d'un déplacement en Normandie sur le pôle Mov'eo, dédié à la mobilité du futur.

Alors que la phase III des pôles de compétitivité (2013-2018) va s'achever fin décembre prochain, "le gouvernement souhaite (...) impulser une nouvelle dynamique à cette politique", indique Bercy dans un communiqué.

L'appel à candidatures ouvert vendredi vise à labelliser des pôles pour une nouvelle phase de quatre ans (2019-2022) en leur donnant "une ambition européenne".

Les pôles auront pour objectif de "faire émerger davantage de projets collaboratifs européens", en s'appuyant sur les financements européens des programmes Horizon 2020 et Horizon Europe.

Crées il y a 14 ans, les pôles de compétitivité s'inscrivent dans la politique nationale d'innovation, en rassemblant des entreprises (allant des grands groupes aux PME et aux start-up), des centres de recherche, des investisseurs et des collectivités, et en particulier les régions.

L'appel à candidatures pour le Phase IV est ouvert jusqu'au 19 octobre. Les résultats seront annoncés en décembre pour un démarrage en janvier 2019.

Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.