Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Les Alpes du Sud intéressées par les JO d'hiver en 2034 ou 2038

Les territoires des Alpes du Sud sont intéressés par l'organisation des Jeux olympiques d'hiver en 2034 ou 2038 et vont soumettre cette "intention de candidature" au Comité olympique français, a annoncé jeudi le président de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur Renaud Muselier.

Cette région du Sud-Est de la France, forte de cinq millions d'habitants, compte des zones au bord de la Méditerranée mais également plusieurs départements alpins --Hautes-Alpes, Alpes-de-Haute-Provence ainsi que les Alpes-Maritimes dont le chef lieu est Nice.

"Nous visons les Jeux olympiques de sports d'hiver pour les Alpes du Sud. Nous avons décidé de porter une intention de candidature pour l'organisation des jeux d'hiver pour 2034 ou 2038", a déclaré M. Muselier lors de ses voeux à la presse organisés à Marseille.

"Quand je vous dis +intention+, c'est un mot châtié, feutré mais c'est une très ferme intention de ma part", a-t-il poursuivi en insistant toutefois sur le fait que "c'est la région qui est à la disposition du monde sportif, du comité national olympique et sportif (CNOSF)" qui décidera ensuite d'une éventuelle candidature.

Il s'est targué d'une expérience de la région dans les organisations de grands événements sportifs.

M. Muselier a expliqué que la date de 2034 ou 2038 était envisagée car, après Pékin en 2022, Milan en 2026, "l'alternance des continents voudrait que 2030 soit dévolue au Japon ou à l'Amérique du Nord".

Les candidatures pour l'organisation des JO ne doivent plus obligatoirement être portées seulement par une ville, mais peuvent l'être par "plusieurs villes, régions ou pays", selon les réformes des procédures du Comité international olympique.

M. Muselier a ainsi refusé de dire si une "ville centre" était déjà envisagée pour ce projet.

"Les infrastructures, il y aura des remises à niveau c'est évident, des choix stratégiques à faire, mais on ne part pas de rien", a-t-il affirmé en rappelant qu'en 2009 Nice et le village des Hautes-Alpes de Pelvoux s'étaient proposés pour organiser les JO d'hiver 2018.

Il a estimé qu'avec la nécessité de penser à réduire l'empreinte environnementale de ce type d'événement, "on n'est pas obligé d'être dans la démesure comme à Sotchi" (Russie).

La région voisine Auvergne-Rhône-Alpes envisage elle aussi de se porter candidate à l'organisation de Jeux d'hiver, ceux de 2030. Ce projet centré sur les Alpes utiliserait en grande partie les installations sportives des JO-1992 d'Albertville.

Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.